Densité d'urine relative

Synonymes: densité relative d'urine, densité, SG

Informations générales

La densité relative de l'urine (densité) est un paramètre OAM qui détermine la concentration des composants qui y sont dissous (sel, urée, etc.) par rapport à la quantité totale d'urine excrétée au cours d'une miction.

Cet indicateur permet d’évaluer l’état et les performances des reins, en particulier leur capacité de concentration et de dilution de l’urine, ainsi que de déterminer et de prévenir rapidement les maladies des organes du système urinaire.

Le processus de la miction dans le rein se déroule en deux étapes:

Au premier stade, le plasma sanguin contenant beaucoup de substances qui y sont dissoutes est filtré dans les glomérules des reins - une urine primaire se forme. Ensuite, déjà dans les tubules des reins, il se produit une nouvelle filtration au cours de laquelle la quantité résiduelle de composants bénéfiques du corps est absorbée dans le sang. La sortie est une urine secondaire contenant des résidus secs: produits métaboliques, sels d’urée et d’acide urique, toxines, chlorures, ions ammoniac, sulfates, etc. C'est l'urine secondaire qui est excrétée par le corps pendant la miction.

La proportion d'urine est affectée par:

  • le rapport des composants dans le résidu sec;
  • le régime habituel du patient;
  • régime de l'eau;
  • heure du jour;
  • degré d'activité physique;
  • intensité de perte extrarénale (perte de liquide à travers la peau et les poumons), etc.

L'utilisation d'une quantité insuffisante de liquide, la présence de protéines et / ou de glucose dans l'urine augmentent la concentration de résidus secs, respectivement, et l'indice de densité augmente. Cette affection s'appelle "hypersthénurie".

En cas de rétention de fluide dans le corps ou en mode eau saturée, le résidu sec est dilué et, de ce fait, la densité spécifique de l'urine diminue. Ce processus s'appelle "hyposténurie".

Une atteinte rénale extrême (perte complète de la fonction de concentration) est un état d ’« isosténurie »lorsque la densité urinaire devient monotone (incapacité des reins à produire de l’urine avec un poids spécifique supérieur ou inférieur).

Dans OAM, la densité de l'urine est abrégée SG. Pour le déterminer, utilisez un appareil médical - l'uromètre, qui a une échelle spéciale. Le biomatériau reçu du patient est placé dans le cylindre de l'uromètre et la mousse est retirée à l'aide d'un papier filtre. Ensuite, l’employé de laboratoire enregistre la position du ménisque sur le cylindre et note la valeur sur l’échelle. Les données reçues sont entrées dans le formulaire avec le décodage du résultat OAM.

Indications pour déterminer la densité spécifique de l'urine

La direction et l'interprétation des résultats OAM et des tests fonctionnels sont effectuées par un néphrologue, un urologue, un gynécologue, un médecin généraliste, un médecin de famille, un pédiatre et d'autres spécialistes.

  • Dépistage obligatoire dans le diagnostic des maladies somatiques;
  • Inspection de routine, examen clinique;
  • Analyse obligatoire dans la préparation et la gestion de la grossesse;
  • Détermination de l'hydratation excessive ou insuffisante (saturation du corps en liquide);
  • Pathologies dans le travail du coeur et du système circulatoire;
  • Conditions menaçant le pronostic vital (sepsis, état de choc, brûlures graves, blessures graves);
  • Diagnostic des maladies:
    • glomérulonéphrite (défaites glomérules);
    • pyélonéphrite (inflammation des reins);
    • insuffisance rénale;
    • infarctus du rein;
    • processus oncologiques;
    • amylose (accumulation d'amidon), etc.
  • Pathologies inflammatoires et infectieuses d'autres organes du système urogénital: vessie, uretères, urètre, prostate, etc.
  • Diagnostic d'hypo- et d'hypernatrémie (diminution ou augmentation du taux de sodium dans le sang);
  • Diagnostic du diabète (sucre et non sucre).

Causes de la faible densité d'urine

Le diagnostic de chaque maladie commence par des tests de laboratoire. L'un des indicateurs les plus informatifs de l'étude est la densité relative de l'urine. Lorsque le poids spécifique de l'urine est nettement inférieur à la norme, les médecins insistent pour que le diagnostic soit poursuivi à l'aide de méthodes d'examen modernes. Les raisons de cette condition doivent être établies, car beaucoup d’entre elles menacent la santé et même la vie humaine.

Quelle est la densité de l'urine faible

La densité relative est un paramètre par lequel l'activité fonctionnelle des reins est évaluée par la concentration et la dilution de l'urine. La quantité de fluide circulant dans le corps est variable. Ses volumes diminuent et augmentent en fonction de nombreux facteurs:

  • température ambiante;
  • la quantité de liquide dans le régime alimentaire;
  • heure du jour;
  • manger des aliments salés ou épicés;
  • transpiration excessive lors de la pratique sportive.

Lorsque la quantité de liquide dans le corps augmente, une charge supplémentaire tombe sur les reins. La tâche principale est de filtrer le sang des produits de décomposition nocifs accumulés des substances:

  • Urée et ses composés chimiques.
  • Chlorures, sulfates, ammoniac.
  • Créatinine.

Au stade suivant de l'excrétion urinaire, une grande quantité d'eau est extraite du corps afin de réduire la charge sur le système cardiovasculaire et les organes internes. L'urine résultante est presque incolore, car la concentration de résidus secs dans celle-ci est extrêmement petite. Cette affection s'appelle hyposténurie ou densité réduite d'urine.

Si l'hyposténurie est due à des causes naturelles (consommation de liquide par la chaleur), il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Mais il existe des maladies pour lesquelles une faible proportion d'urine est régulièrement détectée selon les résultats de l'étude.

Vous trouverez plus de détails sur le poids spécifique de l'urine dans cet article.

Pourquoi le poids de l'urine diminue-t-il?

L'urine primaire est formée lors du processus de filtration du sang de cellules capillaires monocouches sous une pression de 70 mm de mercure. Art. Dans les tubules rénaux, il se produit une absorption de substances bénéfiques de l'urine primaire dans le flux sanguin à travers les capillaires. Le processus de réabsorption se produit en raison de l'activité fonctionnelle des cellules épithéliales tubulaires rénales. En une journée, environ 150 litres d'urine primaire sont produits à raison de deux litres d'urine secondaire.

La principale raison de la diminution de la densité relative de l'urine est une violation de la production de vasopressine, une hormone peptidique de l'hypothalamus. Par exemple, dans certains types de diabète insipide, la quantité quotidienne d’urine sécrétée par une personne atteint 20 litres à un débit de 1,5 litre. Cela est dû à l’absence presque complète de vasopressine dans le corps.

L’hormone antidiurétique (ADH) s’accumule dans l’hypophyse, puis pénètre dans le sang. Ses fonctions principales sont:

  • rétrécissement de la lumière des veines et des artères;
  • conservation des fluides dans le corps humain.

La teneur en solides dans l'urine est non constante, ce qui dépend directement de la composition du plasma sanguin. Ce processus est régulé par des mécanismes nerveux et humoraux. Avec l'augmentation de la teneur en sel, la production de vasopressine augmente, ce qui pénètre dans le sang dans les reins et augmente la réabsorption du liquide de l'urine primaire. La concentration de l'urine secondaire augmente, toutes les substances nocives sont éliminées du corps et seulement une petite quantité de liquide.

Si le sang contient une grande quantité de liquide, la concentration en hormone antidiurétique diminue, de même que l'aspiration inverse. L'urine secondaire consiste en une petite quantité de solides dissous dans un grand volume d'eau.

Comment déterminer la densité spécifique de l'urine?

Le fait qu'une personne ait une densité urinaire réduite est souvent détecté lors du diagnostic de maladies qui ne sont pas liées au système urinaire. La détermination de la densité se fait à la suite d’une analyse générale de l’urine, ainsi que du contenu en leucocytes et en produits du métabolisme des protéines. Mais il est difficile de surestimer le contenu en informations de l'indicateur - avec son aide, les médecins découvrent des pathologies graves nécessitant un traitement urgent.

En règle générale, une faible densité spécifique de l'urine est déterminée lors de l'exécution des tests fonctionnels:

Effectuer de telles mesures permet d’obtenir des résultats plus précis de la densité relative et même de déterminer approximativement la cause de l’hyposténurie. Par exemple, avec une diminution de l'indice à 0,01, on peut parler de l'isosténurie qui se produit lorsque le rein est ridé. L'isosténurie est diagnostiquée chez une personne dont les reins ont complètement perdu leur capacité de concentration et d'élimination de l'urine du corps.

L'uromètre est le principal outil de test fonctionnel.

L'étude se déroule en plusieurs étapes:

  1. Un échantillon d'urine est placé dans un cylindre. S'il y a une petite quantité de mousse, éliminez-la avec du papier filtre.
  2. Avec un petit effort, l'uromètre est immergé dans l'urine. L'appareil ne doit pas entrer en contact avec les parois du cylindre - cela fausserait les résultats de l'étude.
  3. Après la disparition des oscillations de l'uromètre, la densité relative est mesurée le long du bord inférieur du ménisque.

Pour obtenir un résultat plus précis, il est important de prendre en compte la température ambiante, sur une moyenne de 15 ° C.

À propos, vous pouvez aujourd'hui mesurer avec succès le poids spécifique de l'urine à la maison à l'aide de bandelettes de test à indicateurs multiples. Si une personne souffre de diabète insipide, il est nécessaire de déterminer fréquemment la densité de l'urine pour suivre l'évolution du traitement. Les bandelettes réactives facilitent grandement la vie du patient, car son état de santé ne lui permet pas toujours de quitter la maison.

Les raisons de la diminution de la densité relative de l'urine

La densité spécifique de l'urine diminue lorsque le niveau de densité chute à 1,01. Cette condition indique une diminution de l'activité fonctionnelle des reins. La capacité de filtrer les substances nocives est considérablement réduite, ce qui peut entraîner des scories dans le corps et l'apparition de nombreuses complications.
Mais ce chiffre est parfois pris pour norme. Par exemple, chez les femmes enceintes, une hyposténurie se développe souvent pendant la toxicose. Dans cette situation, les femmes présentent parfois des irrégularités dans le tractus gastro-intestinal, qui provoquent une rétention d'eau dans le corps. Les femmes enceintes souffrent de troubles de la miction - l'urine est sécrétée fréquemment, mais par petites portions.

La diminution de la densité relative de l'urine chez les femmes enceintes se produit également pour les raisons suivantes:

  • Troubles des reins. Lors de la naissance d'un enfant, de nombreux facteurs affectent la capacité du rein à fonctionner activement. C'est un utérus en croissance qui serre les organes pelviens. Il élargit également le système circulatoire, ce qui augmente la charge sur les reins.
  • Changer les niveaux hormonaux. La production accrue d'hormones sexuelles féminines provoque un certain déséquilibre par rapport à d'autres substances biologiquement actives.

Immédiatement après la naissance du bébé, le premier échantillon d'urine est prélevé pour évaluer le fonctionnement des reins et l'état de santé général. En règle générale, la proportion de l'urine du nouveau-né ne dépasse pas 1.015-1.017. Ces indicateurs persistent pendant le premier mois de la vie et commencent ensuite à augmenter avec un changement de régime alimentaire. L'hyposténurie chez les nourrissons est considérée comme normale et ne nécessite aucune intervention médicale.

Plus d'informations sur la réduction de la proportion d'urine chez les enfants sont décrites dans cet article.

L'hyposténurie est observée chez des personnes en bonne santé ayant consommé une quantité importante de liquides ou de produits ayant un effet diurétique (melon d'eau, cantaloup). Les partisans d'un régime alimentaire monotone sont diagnostiqués avec une diminution de la densité de l'urine - un manque de produits protéiques dans le régime alimentaire est formé. L’utilisation de diurétiques dans le traitement de diverses maladies conduit également à l’hyposténurie, mais cette affection est généralement corrigée en modifiant les médicaments diurétiques ou en réduisant leur posologie. La concentration de solides dans l'urine secondaire diminue avec la résorption de l'œdème ou l'augmentation de la transpiration pour le rhume.

Si, au cours des tests fonctionnels, la densité relative monotone de l'urine est enregistrée au cours de la journée, le médecin demandera certainement de nouvelles études.

Maladies dans lesquelles la densité spécifique de l'urine diminue

Il existe trois types principaux de pathologies dans lesquelles la production de vasopressine est réduite et la réabsorption liquidienne ne se produit pas. A chaque miction, une grande quantité d'urine est libérée avec une faible concentration en urée et ses sels. Ces maladies incluent:

  • polydipsie involontaire;
  • diabète insulinique neurogène;
  • diabète insipide néphrogénique.

Lors du diagnostic de l'urine de faible densité, les médecins soupçonnent le développement de ces maladies particulières, en particulier lorsque le patient se plaint des symptômes suivants:

  • L'émergence d'œdème de localisation différente.
  • Douleur abdominale et lombaire.
  • L'urine est devenue une couleur plus sombre, il contient des impuretés de sang.
  • La diminution des volumes d'urine à chaque miction.
  • Il y a souvent somnolence, insomnie, faiblesse, apathie.

L'ajout d'une infection bactérienne de la vessie entraîne une augmentation des symptômes: la douleur apparaît pendant la miction, la température augmente et des troubles gastro-intestinaux se produisent.

Polydipsie

Polydipsie - une maladie dans laquelle il y a une forte soif. Pour l'éteindre, une personne boit une quantité énorme de liquide, dépassant de loin les besoins physiologiques. Les reins filtrent les volumes sanguins accrus, ce qui entraîne une urine non concentrée.

La polydipsie involontaire est diagnostiquée chez des personnes dont l'état mental est extrêmement instable. Pour déterminer la maladie, il suffit généralement d’interviewer les patients et de connaître la densité relative de l’urine.

Diabète insipide neurogène

Les principaux symptômes du diabète insulinique neurogène sont une sensation de soif constante et des mictions fréquentes. La maladie se développe avec une production insuffisante de vasopressine par l'hypothalamus. Quels facteurs peuvent causer l'apparition d'une pathologie:

  • blessures à la tête;
  • maladies infectieuses;
  • tumeurs malignes et bénignes;
  • effets de la chirurgie;
  • anomalies congénitales.

L'absence d'hormone antidiurétique entraîne une perte de liquide lors de la formation d'urines très diluées. Une personne cherche à compenser la perte d'utilisation de grands volumes de liquide, mais l'absence de vasopressine dans le corps entraîne la formation d'un cercle vicieux.

Diabète insipide néphrogénique

La maladie se développe avec l'incapacité des reins à répondre à la vasopressine. La raison en est peut-être la consommation de certains médicaments, ainsi que:

  • Maladie rénale polykystique.
  • Insuffisance rénale chronique.
  • Urolithiase.
  • L'anémie falciforme.
  • Pathologies congénitales des reins.

Si la cause du diabète dans le diagnostic n’a pas été établie, le diabète insipide idiopathique est déterminé.

Avec une diminution de la densité de l'urine, un examen plus approfondi est nécessaire. Cela signifie qu'il existe une pathologie cachée dans le corps et qu'elle nécessite un traitement médical ou chirurgical urgent.

Causes de l'augmentation et de la diminution de la densité urinaire chez l'adulte et l'enfant

La densité spécifique est l'un des indicateurs physiques impliqués dans l'analyse globale de l'urine. Les raisons de son écart par rapport à la norme peuvent être les particularités du régime alimentaire. Cependant, une augmentation ou une diminution de la densité de l'urine nécessite parfois des tests spéciaux pour détecter la présence d'une pathologie.

Densité urinaire - de quoi s'agit-il

Le fluide excrété est l'urine secondaire. Contrairement au primaire (avec une composition similaire au plasma sanguin), il ne contient aucune substance bénéfique. Il ne s'agit que d'un excès de fluide et de déchets (urée, acides, créatinine, urobiline et sels - chlorures, sulfates et phosphates).

Des reins en bonne santé doivent faire face à la tâche d'excrétion des produits métaboliques dans les conditions d'entrée dans le corps, qu'il s'agisse de petites quantités ou de quantités importantes de liquide. Dans le premier cas, l'urine devrait devenir plus dense et dans le second, diluée.

Le poids spécifique (densité) de l'urine est la quantité qui caractérise cette capacité des reins à assurer la constance de la masse des déchets métaboliques excrétés dans n'importe quel volume d'urine secondaire.

Normes chez les adultes et les enfants

Le volume total de fluide impliqué dans les processus métaboliques n'est pas constant. Voici des facteurs tels que:

  • température de l'air;
  • régime de consommation;
  • heure actuelle de la journée;
  • la présence d'aliments salés ou épicés dans le menu;
  • la quantité de liquide libérée pendant la transpiration et la respiration.

Cependant, normalement chez un adulte, les variations devraient être comprises dans l’intervalle de 1,014 à 1,025 g / litre (normosténurie).

Pendant la grossesse, la variation des valeurs journalières peut être plus large - 1,003-1,035. Les causes en sont, en partie, la toxicose, les nausées et les vomissements, qui provoquent la déshydratation.

En cas d'écart de l'indicateur (dans le formulaire d'analyse - SG), on distingue:

  • isosténurie - fluctuations du SG dans des limites limitées - 1 010 à 1 012;
  • hyposténurie - SG inférieure inférieure à 1,010 (1,008);
  • Hypersthénie - Augmentation de la SG à 1 025 (1 030) et plus.

Une densité accrue peut également être déclenchée par des facteurs tels que:

  • la présence de sucre dans le sang - 1% à 0,004 g / litre;
  • la présence de protéines dans l'urine - 3g / litre de protéines correspond à une augmentation de SG de 0,001.

Les valeurs normales de densité pour les enfants peuvent être résumées dans le tableau:

En général, le dépassement de la norme pour les enfants est la valeur de la densité de 1,020 g / litre.

Raisons pour augmenter la proportion

Toutes les raisons existantes pour la sortie de l'indicateur de la densité de l'urine au-delà de la plage normale peuvent être divisées en physiologiques et pathologiques. Les premiers facteurs indépendants du sexe et de l'âge comprennent:

  • les caractéristiques du régime de consommation, exprimées par un apport hydrique insuffisant pendant la journée:
  • prendre de fortes doses de médicaments excrétés activement dans l'urine: les diurétiques (ou plutôt certains groupes de diurétiques, qui augmentent le débit avec l'urine d'urée et d'autres substances), ainsi que des antibiotiques;
  • déshydratation causée par des vomissements ou des diarrhées fréquents, ainsi que par une transpiration excessive par temps chaud ou lors d'un entraînement physique intense;
  • brûlures de larges zones du corps et blessures de l'abdomen - naturellement, ces deux affections nécessitent un traitement, mais le mécanisme d'apparition de l'hyperstenurie est généralement naturel.

Parmi les maladies pouvant provoquer une modification de l'index de laboratoire SG, il existe:

  • insuffisance cardiaque, avec manifestations œdémateuses concomitantes;
  • diabète sucré, accompagné d'une concentration élevée de sucre dans l'urine;
  • maladies inflammatoires des reins ou des voies urinaires inférieures;
  • glomérulonéphrite chronique ou au contraire début de son stade aigu;
  • syndrome néphrotique (l'hyperstenurie est associée à l'oligourie - réduisant la quantité d'urine);
  • maladies associées à la protéinurie (présence de protéines dans les urines).
  • pathologie endocrine.

Hyperstenurie chez la femme enceinte

Les paramètres de laboratoire chez les femmes en âge de procréer peuvent différer considérablement de la norme, pour des raisons à la fois physiologiques et nécessitant un traitement. L’augmentation de la densité peut apparaître en relation avec des phénomènes tels que:

  • la toxicose et la déshydratation concomitante, ainsi que la violation de l'équilibre eau-sel;
  • prééclampsie (prééclampsie) - L'augmentation de la proportion d'urine survient dans les cas d'œdème étendu, de faible quantité d'urine et de présence de grandes quantités de protéines dans celui-ci.

Hyperstenurie chez les enfants

Les chiffres impressionnants caractérisant cet indicateur peuvent apparaître chez les enfants, à la fois dans le contexte de causes communes et avec des conditions préalables spécifiques:

  • pathologies congénitales ou acquises des organes urinaires;
  • intoxications fréquentes et infections gastro-intestinales entraînant diarrhée et vomissements.
  • chez les nourrissons, une augmentation de la proportion d'urine peut être due aux particularités du régime alimentaire de la mère, à un excès de protéines animales, d'aliments gras et de sous-produits.

Raisons de la réduction de la proportion

La modification de l'indice ne devrait pas susciter d'inquiétude si la baisse s'est produite dans les conditions suivantes:

  • consommation excessive de liquide;
  • prendre des groupes non diurétiques de courte durée (bien que vous puissiez avoir besoin de consulter un médecin ici);
  • pas un régime alimentaire varié caractérisé par un apport protéique insuffisant. Cela peut également inclure des conditions dystrophiques et à jeun prolongées.

En présence d'un processus pathologique, l'urine devient moins dense en l'absence d'un régime de consommation excessive (mais non pathologique).

Cela peut se produire dans les conditions suivantes:

  • polydipsie involontaire - consommation de liquide dans un volume excessif, non provoquée par des besoins physiologiques. La violation accompagne souvent les troubles mentaux ou le diabète insipide;
  • diabète insipide central ou rénal;
  • Maladies du SNC - encéphalite, méningite;
  • insuffisance rénale chronique;
  • amylose

À son tour, pour provoquer le développement de diabète insipide de divers types peuvent:

  • conditions pathologiques héréditaires;
  • blessures à la tête et chirurgie;
  • maladies infectieuses;
  • urolithiase;
  • néoplasmes malins dans le tissu cérébral, accompagnés de métastases;
  • tumeurs bénignes, y compris la maladie polykystique des reins.

Caractéristiques chez les femmes enceintes et les enfants

Chez le nouveau-né, l'indicateur du poids spécifique de l'urine ne dépasse souvent pas 1 015-1 017. Cette valeur est considérée comme normale au cours du premier mois de la vie d’un enfant.

Chez les femmes pendant la grossesse, un syndrome transitoire du diabète insipide peut survenir. Il ne nécessite pas de traitement ou autorise un traitement symptomatique du type de syndrome central. S'il est nerveux, un psychiatre peut être nécessaire.

Méthodes de diagnostic

L'analyse d'urine générale n'est pas en mesure de déterminer avec précision la densité spécifique en raison du fait que la concentration de substances dissoutes dans l'urine au cours de la journée peut varier de manière significative. Il ne peut même pas différencier la cause de la violation. Par conséquent, les types d’études fonctionnelles suivants sont appliqués:

  • échantillon d'urine selon Zimnitsky - un type de diagnostic au cours duquel la capacité des reins à excréter, ainsi que la concentration et la dilution de l'urine sont déterminées. Elle s'effectue sans changer le régime de consommation et consiste à collecter 8 portions d'urine à frapper (après 3 heures). Chaque portion mesure le volume d'urine et sa densité. Le résultat de l'analyse sera la propagation des chiffres de densité par jour et la différence entre diurèse de jour et de nuit. Des tests supplémentaires ne sont prescrits que dans le cas d'un résultat douteux d'un échantillon de Zimnitsky ou si des écarts évidents sont détectés;
  • test de concentration (avec régime sec) - est réalisé en éliminant les aliments et les boissons liquides du régime alimentaire du patient. Recueillez plusieurs portions quotidiennes d'urine de 9 h à 21 h le soir et une nuit. L'échantillon n'est pas toujours conseillé et présente des contre-indications.
  • test de dilution - on vérifie ici la capacité des reins à diluer l'urine avec une consommation excessive de liquide. Pour ce faire, la personne examinée doit boire une certaine quantité d’eau, calculée sur la base du poids de son corps. Il existe des groupes de patients dont la recherche est effectuée avec prudence ou contre-indiquée.

La densité urinaire est un indicateur auquel une personne ordinaire manifeste rarement un intérêt accru. Cependant, il peut également être une source d'informations nécessaire au médecin pour évaluer le travail des reins et parfois pour diagnostiquer des pathologies non rénales.

Poids spécifique de l'urine (densité relative de l'urine)

Densité (SG)

L'indicateur de densité (densité relative) est un élément obligatoire de l'analyse générale de l'urine et fait référence aux propriétés physiques de celle-ci. Il s'agit d'un test simple, déterminé à l'aide d'un uromètre, qui caractérise la fonction de filtrage des reins.

La densité de l'urine dépend de la quantité de substances qui y sont dissoutes (urée, acide urique, sels), ainsi que de la quantité d'urine libérée.

La densité relative de l'urine d'une personne en bonne santé pendant la journée peut varier assez largement, en fonction de la nature de la nourriture, du volume de liquide bu et excrété. Normalement, la gravité spécifique de l'urine est de 1012 à 1025 chez l'adulte et chez l'enfant, elle varie avec l'âge. La densité relative de l’urine chez le nouveau-né est d’environ 1018, du 5e au 6e jour, elle commence à diminuer jusqu’à 1002-1004 et le reste jusqu’à 2 ans. Ensuite, il augmente graduellement et atteint les indicateurs d'un adulte à l'âge de 10-12 ans seulement.

Une faible densité d'urine (hyposténurie) peut être observée après une consommation excessive d'alcool, avec une diminution de l'œdème, de la prise de médicaments diurétiques, de la glomérulonéphrite, de la néphrite aiguë et chronique et du diabète insipide.

Une augmentation de la densité (hypersthénurie) peut survenir en cas de manque de liquide dans le corps, de diabète sucré, à certains stades de l'insuffisance rénale. La présence de glucose et de protéines dans l'urine entraîne également une augmentation de la densité. La présence de 10 g / l de glucose augmente sa densité relative de 0,004 et 0,4 g / l de protéine d'environ 0,001.

Une seule mesure de la densité spécifique de l'urine ne permet que de juger provisoirement de la fonction de concentration des reins. Le test de Zimnitsky est appliqué à une évaluation et à une spécification plus fiables du diagnostic (les fluctuations journalières de la densité de l'urine sont estimées).

La densité normale de l'urine, de quoi dépend-elle et pourquoi augmente-t-elle ou diminue-t-elle?

L'étude clinique de l'urine est un moyen universel de détecter la pathologie à un stade précoce. Il est prescrit dans le cadre de tout diagnostic, examen préventif. En plus de la présence de sang, de bactéries, d'odeurs, de couleurs et d'autres indicateurs, la densité relative de l'urine est reflétée dans le formulaire d'analyse. Cet article explique ce que cela signifie et ce que signifie le changement d'une valeur donnée.

Définition, normes

La densité ou densité relative de l'urine dépend de sa saturation en substances (protéines, glucose, bactéries, sédiments inorganiques). Les résultats sont indiqués par l'abréviation SG. La densité reflète les propriétés physiques de l'urine, la capacité des reins à filtrer, à se concentrer et à maintenir l'homéostasie (équilibre des fluides dans le corps).

  • Le taux de densité spécifique de l'urine chez l'adulte est compris entre 1017 et 1025 g / l. Cet indicateur n'est pas statique et varie en fonction de l'heure de la journée, de la qualité et de la quantité d'aliments, de liquides, de drogues, de l'activité physique et de la température de l'air.
  • Chez la femme, pendant la grossesse, les normes de densité d'urine sont plus larges, en raison de la charge physiologiquement accrue des organes de filtration et d'ajustement hormonal. Les normes de gravité spécifique dans l'urine des femmes enceintes vont de 1001 à 1035 g / l.
  • La densité normale de l’urine d’un enfant diffère de celle de l’adulte. Les fluctuations des valeurs de référence sont causées par l’instabilité des processus de régulation de l’échange de liquides dans un organisme en croissance constante. Chez les nourrissons de moins d'un an, les valeurs de 1005 à 1018 g / l sont considérées comme la norme de densité d'urine spécifique. Chez les bébés d'un an à quatre ans, les limites des valeurs adéquates sont rétrécies - 1010 à 1015 g / l. Après 5 ans, la proportion d'urine chez les enfants augmente progressivement, conformément aux normes applicables aux adultes de 14 à 17 ans.

Une fluctuation ponctuelle de la densité de l'analyse d'urine n'est pas préoccupante. Pour parler de la violation de la filtration, il est nécessaire d'observer un changement persistant de la densité de l'urine pendant 3 mois. Une densité d'urine élevée ou faible peut parfois apparaître chez une personne en bonne santé sous l'influence de facteurs externes.

Physiologie, la valeur de la miction

L'urine excrétée est le produit final du métabolisme, de la décomposition, de la filtration des substances dans le corps. Avant de sortir des toilettes, l’urine traverse plusieurs phases de formation.

Du système canaliculaire des reins à leur lumière du sang, l'urine primaire est filtrée, de composition similaire au plasma sans protéines. La saturation de ce fluide en nutriments est bien supérieure à celle du produit final, sa quantité atteint 150 - 180 l / jour. La réabsorption (réabsorption) des acides aminés, des sucres, des vitamines et des sels de la lumière des tubules rénaux dans le réseau secondaire des capillaires se produit ensuite. À la suite de cette réaction, il se forme une urine finale de 1,5 à 2 l / jour.

Suit la sécrétion, au cours de laquelle de grosses molécules de substances sont éliminées des tissus adjacents à travers le système vasculaire dans le milieu liquide. En conséquence, le sang est nettoyé des particules de drogues, de colorants et de micro-organismes décomposés. L'urine entièrement filtrée des personnes en bonne santé ne contient que des impuretés nocives dont l'élimination est nécessaire. La teneur en ces substances représente environ 5% de la masse totale du liquide, le reste étant constitué d’eau.

L'importance de la formation et de la concentration d'urine:

  • Excrétion: produits finaux de la dégradation des protéines (créatine, créatinine, urée, acide urique), substances étrangères (particules de drogue, colorants alimentaires et non alimentaires), excès de composés organiques contenus dans les aliments ou formés à la suite de réactions d'échange (acides aminés, sucre).
  • Le nettoyage et le maintien de la réaction sanguine acide-base sont normaux.
  • Stabilisation de la composition ionique, pression osmotique (équilibre de la concentration en sel dans les fluides corporels et les tissus), niveau de fluides.
  • Maintenir une pression artérielle stable.

L'analyse de la composition et des propriétés de l'urine donne une idée du succès de ces processus, de la présence d'une pathologie.

Changement de poids

Des fluctuations physiologiques de la densité de l'urine chez l'adulte entre 1010 et 1027 g / l sont admissibles. L'augmentation naturelle du poids spécifique se produit le matin en raison de la sédimentation et de la réabsorption secondaire de l'urine la nuit, ralentissant les processus par lesquels le fluide est éliminé d'une manière différente - respiration, transpiration. Si la valeur de la densité de l'urine est beaucoup plus élevée ou plus basse que la normale, nous parlons de la pathologie des systèmes excréteur, endocrinien, nerveux ou cardiovasculaire.

L'hypertension

Ce terme désigne une augmentation de la densité de l'urine (plus: 1030 g / l chez l'adulte, 1040 g / l pendant la grossesse, 1025 g / l chez l'enfant). Dans les maladies présentant ce symptôme, l'écoulement devient brun foncé, de couleur marron, il dégage une odeur désagréable, une tendance à l'enflure, des douleurs abdominales, une léthargie générale et une apathie.

Causes pathologiques des modifications de la densité de l'urine au-dessus de la normale:

  • Inflammations aiguës du système urogénital (cystite, glomérulonéphrite, maladies vénériennes). Quand ils augmentent la production de leucocytes, de protéines, de sédiments purulents.
  • La rétention d'eau dans le corps, l'augmentation de l'œdème dans l'insuffisance cardiovasculaire chronique et rénale. Accompagné d’oligouria - une forte diminution du volume de décharge (jusqu’à 0,5 litre par jour).
  • Diabète sucré non contrôlé, caractérisé par une augmentation du taux de glucose dans le sang et d'autres liquides biologiques.
  • Faiblesse, douleurs abdominales, une odeur désagréable et désagréable d'urine signifie une intoxication par les sels de métaux lourds partiellement excrétés dans l'urine.
  • Acceptation de certains médicaments - antibiotiques, substances radio-opaques à usage intraveineux. Dans ce cas, la proportion d'urine est augmentée en raison de la présence de grosses molécules de la substance médicamenteuse.
  • Déshydratation sévère lors de maladies gastro-intestinales, accompagnées de diarrhée et de vomissements. Réduire le volume de liquide dans le corps augmente la concentration de sécrétions. Un tel phénomène peut être observé avec la toxicose des femmes enceintes.
  • Blessures aux organes de la cavité abdominale, obstruction intestinale perturbe le fonctionnement normal des organes de la miction.
  • Chez les enfants jeunes présentant des troubles de la thermorégulation, une activité physique accrue (à la saison chaude), une transpiration excessive est observée, ce qui entraîne une concentration accrue de l'urine.

Un régime riche en viande brune, des aliments gras et épicés, une consommation d'eau insuffisante peut conduire au dépassement du niveau normal de densité de l'urine. La normalisation de l'alimentation et de l'équilibre eau-sel permet de ne pas recourir à une thérapie sérieuse.

Hyposténurie

Ce terme est utilisé pour parler de la réduction de la densité de l'urine (moins de 1010 g / l chez l'adulte, 1000 g / l pendant la grossesse, 1003 g / l chez l'enfant). Chez une personne en bonne santé, la densité spécifique de l'urine est réduite en buvant une grande quantité de liquide (plus de 3 litres par jour), par exemple par temps chaud.

  • Le diabète insipide (diabète) est l’une des principales causes de la faible densité de l’urine. Il est associé au dysfonctionnement des régions cérébrales responsables de la régulation du métabolisme des fluides. Avec le diabète neurogène, la production d’hormone antidiurétique (ADH) est réduite, ce qui maintient la stabilité de l’équilibre eau-sel et de la pression vasculaire dans le corps. Le diabète insipide est un indicateur de processus métastatiques néoplasiques du système nerveux central, de lésions cérébrales traumatiques. Une forme génétiquement déterminée est rencontrée. La maladie est accompagnée d'une soif toujours croissante (polydipsie) et de mictions (polyurie, jusqu'à 10-15 litres par jour).
  • Les lésions rénales, qui affectent la capacité de filtrer les substances dissoutes dans le plasma, entraînent également une faible densité urinaire. Ce groupe comprend: les kystes, les abcès du rein, la néphrite, la néphrosclérose (dégénérescence du tissu conjonctif).
  • Chez les femmes enceintes, une réduction de la proportion d'urine est acceptable. La production active d'hormones sexuelles, la compression de l'appareil excréteur par la croissance de l'utérus, la modification de la concentration en minéraux et en sels entraînent une faible densité de l'urine.
  • Avec une diminution de la densité relative de l'urine, des causes peuvent être cachées dans l'abus de boissons alcoolisées. Ceci est souvent observé chez les hommes passionnés par la bière, elle-même un produit diurétique.
  • La résolution de la stase liquidienne, l'œdème, la thérapie par perfusion à long terme (compte-gouttes) et l'administration de médicaments diurétiques s'accompagnent d'une augmentation de la séparation des urines de faible densité.

C'est important! En aucun cas, vous ne pouvez prescrire des diurétiques vous-même sans la surveillance d'un médecin. L'utilisation de médicaments diurétiques synthétiques et à base de plantes pour la perte de poids peut avoir des conséquences désastreuses. Avec l'eau, les éléments vitaux tels que le potassium, le magnésium, le phosphore et le calcium sont éliminés. Les conséquences d’un traitement incontrôlé peuvent être des crampes musculaires, des interruptions du travail du cœur, des fractures, la destruction de l’émail des dents.

La concentration de substances dans l'urine dépend directement de la qualité de la nutrition. L'erreur alimentaire peut provoquer le développement d'une hyposténurie. Cette condition est facile à corriger en modifiant le régime alimentaire.

Préparation, analyse

La couleur naturelle de l'urine va du jaune clair au jaune foncé. Une décharge trop sombre ou transparente indique indirectement une augmentation ou une diminution de la densité de l'urine. Pour le savoir, une analyse clinique et la détermination de la densité relative de l'urine sont attribuées.

Pour un résultat correct, une préparation adéquate pour l'analyse est nécessaire. Il est nécessaire de collecter la partie moyenne des rejets du matin - la concentration en sels et en urée est maximale. Un récipient à échantillon propre et sec est livré au laboratoire dans les 2 heures qui suivent la miction. En outre, le maintien de l'urine entraîne la précipitation, l'oxydation du liquide et un résultat faux.

La détermination de la densité dans l'analyse d'urine est effectuée à l'aide d'un uromètre. L’instrument de mesure ressemble à un thermomètre fin avec un ballon creux de forme ovale et une échelle graduée. Il est placé dans une fiole avec de l'urine, nivelle la position, marque le niveau inférieur sur l'échelle. L'uromètre est réglé pour fonctionner à une température ambiante de 12 à 18 ° C. Lorsque les températures changent, les données obtenues font des ajustements - pour chaque 3 ° C au dessus / en dessous de la norme, 0001 g / l est soustrait / ajouté.

Le test de Zimnitsky

Afin d'analyser la capacité de concentration de l'appareil excréteur, prescrire un échantillon de Zimnitsky. Toute l'urine quotidienne est collectée dans 8 canettes propres et livrée pour analyse avec des informations sur la quantité de liquide consommée au cours de cette période. Le patient doit vider la vessie dans les toilettes à 6 heures du matin, puis il urine exclusivement dans des récipients qu’il remplacera toutes les 3 heures jusqu’à 6 heures le lendemain.

Le régime alimentaire au moment de la collecte de l’urine pour l’échantillon Zimnitsky est standard, il est recommandé de boire des liquides ne dépassant pas 1,5 litre par jour. Grâce à cette analyse, il est possible de suivre les fluctuations quotidiennes de la quantité et de la densité du fluide. Calculez la densité relative moyenne de l'urine, le rapport diurèse de jour et de nuit. Normalement, les deux tiers de l'urine quotidienne totale sont libérés pendant la journée, la quantité totale de liquide libérée est de 4/5.

Pour une étude complémentaire de la dynamique de la concentration de sécrétions, utilisez des échantillons spécifiques avec une charge en eau ou en restriction. Les conditions de ces derniers sont souvent difficiles pour le sujet (les soupes, les sauces, le thé et les autres boissons sont exclus du menu du jour, seules quelques gorgées de liquide sont autorisées). Il est important de comprendre qu'une telle étude permet de détecter une violation de la filtration du plasma sanguin central (associé à l'hypophyse, comme dans le diabète insipide) de la genèse. Deux à trois jours avant l’analyse, le traitement médicamenteux, qui augmente la diurèse, ainsi que les médicaments pouvant affecter la production d’hormones impliquées dans la formation de l’urine sont annulés.

En observation dynamique, le test d’urine est répété à différents moments de l’année. Cela est dû aux changements de température de l’air, à l’activité physique, à la quantité d’eau consommée. La dépendance de la saturation des émissions de substances sur ces paramètres est déterminée.

Les échantillons spéciaux et l'analyse d'urine sont complétés par la vérification de la numération globulaire. Ces fluides dans le corps sont connectés en permanence. Si la densité de l'urine est augmentée / diminuée, il y aura une concentration haute / basse de paramètres cliniques et biochimiques dans le sang - cellules sanguines, bactéries, sédiments inorganiques.

C'est important! Lors de la collecte de l'urine d'un enfant, il est nécessaire de créer des conditions lui permettant d'uriner directement dans le récipient. Il est interdit de verser de l'urine dans une casserole, de faire sortir une couche de literie ou des pampers - cela garantit évidemment des valeurs incorrectes des indicateurs.

Traitement, prévention

Une modification de la densité de l'urine ne nécessite pas de traitement spécial, elle ne constitue qu'un signal de violation. La tactique thérapeutique dépend de la cause initiale de la maladie. Il convient de commencer par une consultation avec un urologue, un néphrologue et un endocrinologue.

  • La guérison des syndromes rénaux vise à restaurer la fonction de formation et d’excrétion de l’urine. Utilisez des sorbants, des diurétiques, des antibiotiques pour les infections. Pour les œdèmes caractéristiques des insuffisances rénales et cardiaques chroniques, des moyens permettant d’agrandir les vaisseaux périphériques sont utilisés pour décharger la circulation principale. En cas de détérioration significative de l'état pathologique, une purification extracorporelle du sang est appliquée à l'aide de dispositifs spéciaux: dialyse, ultrafiltration, hémosorption.
  • Pour réduire les effets de la déshydratation, la thérapie de réhydratation est administrée par perfusion intraveineuse de grands volumes de solutions salines, des colloïdes. Pour prévenir les effets de la toxicose, il est recommandé aux femmes enceintes de prendre des complexes de vitamines et de minéraux.
  • La nature neurogène et endocrinienne des troubles urinaires nécessite souvent un traitement de substitution à base d'hormones synthétiques. Les tumeurs sont sujettes à un traitement chirurgical.
  • Pour la prévention des pathologies de la miction, un spécialiste vous recommandera une alimentation modérée (en fonction des maladies concomitantes), le respect du régime hydrique. L'exercice modéré, en évitant les mauvaises habitudes et un examen en temps opportun aideront à réduire les risques et à améliorer l'état général du corps.

Les raisons pour lesquelles la densité de l'urine varie peuvent être naturelles et pathologiques. Si des changements gênants sont détectés dans le corps, un diagnostic prophylactique doit être effectué. Il est beaucoup plus difficile de traiter une maladie avancée que de la prévenir.

La proportion d'urine: les normes, les causes du déclin et ses dangers

Quelle est la densité spécifique de l'urine

Le poids spécifique (le second nom est la densité relative) de l'urine est un indicateur qui caractérise le travail des reins et permet d'évaluer dans quelle mesure ils gèrent la fonction de filtrage et l'élimination des composés indésirables de l'organisme. En étudiant la densité d’un fluide biologique, l’assistant de laboratoire en détermine le contenu:

  • Créatinine.
  • Urée
  • Acide urique.
  • Sels de sodium et de potassium.

C'est par les valeurs de ces paramètres que le critère ci-dessus est calculé.

Densité urinaire: valeurs normales pour les hommes, les femmes et les enfants

La détermination de la densité de l'urine est réalisée en laboratoire à l'aide d'un instrument spécial - uromètre. Pour que les données correspondent à la réalité, le patient doit collecter correctement le matériel de l'étude (ne buvez pas d'alcool à la veille, beaucoup de liquide).

Fluctuations mineures du paramètre pendant la journée - une réponse physiologique normale. Cela est dû aux changements survenant pendant les repas, la consommation d'eau, les travaux physiques pénibles, le repos, la transpiration accrue, etc. Dans différentes conditions, les reins d'une personne en bonne santé excrètent de l'urine dont la densité est normalement égale à 1,010 à 1,028.

Chez les hommes et les femmes qui ne souffrent pas de maladies du système urinaire, avec un effort physique modéré, la proportion d'urine matinale varie le plus souvent de 1,015 à 1,020. Pour les enfants, cet indicateur peut être légèrement inférieur.

Pour les enfants, l'option de la norme est comprise entre 1,003 et 1,025. Au cours de la première semaine de vie, la proportion d'urine de l'enfant devrait être comprise dans l'intervalle allant jusqu'à 1 018, à partir de la deuxième semaine et jusqu'à la fin de la deuxième année, de 1,002 à 1,004.

Plus tard, l'indice commence à augmenter et, dans le cas d'une fonction rénale normale, il est déjà compris entre 1,010 et 1,017. Chez les enfants de 4 à 5 ans, la densité est de 1 012 à 1 020. Pour les gars de plus de 10 ans, il devrait se situer entre 1,011 et 1,025.

Les raisons de la diminution de la proportion d'urine

Si la densité du fluide biologique est inférieure à la norme, ils parlent d'hyposténurie. Cela ne signifie pas nécessairement que la personne est malade. Les médecins connaissent des cas où une telle déviation résultait de l'utilisation par le patient d'une quantité excessive de liquide juste avant l'analyse en laboratoire.

En outre, l'utilisation de médicaments diurétiques conduit à une hyposténurie. Le médecin doit être prévenu à l'avance de ce facteur afin que les données obtenues ne soient pas mal interprétées.

Quelles maladies réduisent la densité spécifique de l'urine

Si nous parlons des causes pathologiques de l'hyposténurie, elles sont les suivantes:

  • Le diabète.
  • Polydipsie (généralement observée chez les personnes atteintes d'un psychisme instable)
  • Diabète insipide neurogène et néphrogénique.
  • Inflammation des tubules rénaux.
  • La présence dans le corps d'infiltrés non résolus.
  • Pyélonéphrite non traitée ou compliquée.
  • Insuffisance rénale chronique.
  • Respect d'un régime alimentaire trop strict, manque de vitamines, de minéraux et de minéraux dans l'alimentation.
  • La présence de lésions nodulaires sur les tissus rénaux.
  • Échec hormonal (typique chez les femmes en âge de procréer, ainsi que pendant la ménopause).

De nombreux patients se plaignent d'une diminution significative de l'indicateur décrit:

  • L'apparition d'œdème dans différentes parties du corps, les membres.
  • Douleur dans le bas-ventre ou le bas du dos.
  • Diminution / augmentation du débit urinaire.

Tous ces symptômes parlent de problèmes de reins. Par conséquent, lorsqu'ils apparaissent, vous devez contacter un médecin qualifié dès que possible et vous faire examiner.

Que faire avec une faible densité urinaire

Si la densité de l'urine est très inférieure à la norme, il est tout d'abord nécessaire de reprendre des tests de laboratoire. Veillez à traiter de manière responsable la récupération de liquide biologique, à la veille du diagnostic, ne buvez pas trop de liquide. Si d'autres indicateurs sont normaux, il est fort probable qu'il n'y ait pas de maladie rénale chez une personne.

Si, outre la faible densité, il y a d'autres écarts dans les tests de laboratoire, un examen complet est obligatoire. Ce que cela inclura en soi, c’est au thérapeute ou à l’urologue de décider. Habituellement, les patients reçoivent des instructions pour l’analyse de Zimnitsky, ce qui vous permet de définir des différences dans les indicateurs de densité de l’urine à différents moments de la journée.

La proportion d'urine pendant la grossesse

Une norme est considérée si la densité relative de l'urine chez la femme enceinte est égale à 1,010 à 1,029. La réduction du paramètre est fournie par:

  • Consommation excessive de liquide.
  • Oedème
  • Sauts hormonaux.
  • Pathologie du rein (néphropathie)
  • Toxicose
  • Mictions fréquentes.

Si le critère, au contraire, est élevé chez une femme enceinte, le gynécologue peut suggérer la présence de:

  • Diabète sucré.
  • Déficit hydrique, déshydratation.
  • Inflammation des reins.
  • Toxicose sévère / prééclampsie.

Augmentation de la densité urinaire - causes et actions à prendre

L'hypersthénurie est une augmentation du poids spécifique de l'urine en médecine. Habituellement, ce problème se développe dans le contexte d’une diminution de la quantité de fluide biologique séparé. Cela peut provoquer:

  • Vomissements sévères, nausée.
  • Utilisation insuffisante de liquide, déshydratation.
  • Introduction à la veille des recherches en laboratoire sur la substance radio-opaque du corps du patient.
  • Protéinurie (présence de protéine) dans le syndrome néphrotique.
  • Le diabète.
  • Réception de fortes doses de médicaments antibactériens.
  • Inflammation du système génito-urinaire.
  • Toxicose pendant la grossesse.

Les symptômes de l'hypersténurie comprennent:

  1. Inconfort dans l'abdomen.
  2. Douleur lombaire.
  3. Formation d'œdème pour des raisons inconnues.
  4. Forte diminution des portions uniques d'urine excrétée.
  5. Faiblesse, fatigue.

En cas d'hypersthénurie, comme dans le cas d'hyposténurie, le patient doit subir un test de Zimnitsky pour déterminer s'il existe des anomalies au niveau des reins et pour obtenir une image complète de leur fonctionnement.

Qu'est-ce que le poids spécifique de l'urine indique?

L'analyse d'urine détermine l'état du système urinaire, révèle des irrégularités dans le travail des autres organes internes. L'indicateur clé est la densité de l'urine ou sa densité relative.

Une déviation de la norme vers un côté plus ou moins important indique une violation des capacités fonctionnelles du corps. Selon les résultats de l'étude, les médecins jugent si les reins filtrent et éliminent l'urine.

Quelle que soit la quantité de liquide que vous buvez, tous les produits métaboliques sont excrétés par les reins. Si une quantité insuffisante d’eau est ingérée, le poids spécifique de l’urine augmente, l’urine est saturée en substances minérales. Le médecin diagnostique une hypersthénurie. Si une personne boit une quantité excessive de liquide, il y a hyposténurie. Le liquide contient une petite quantité de résidus secs, la densité diminue.

Si la concentration de fluide est normale, les reins fonctionnent sans faute. Il est facile de déterminer pourquoi la densité relative de l'urine change si vous connaissez le processus de formation d'un liquide.

Le processus de l'urine

Dans le processus de formation de fluide, les capillaires glomérulaires sont impliqués, à travers lesquels le sang est filtré. Les grosses cellules ne doivent pas pénétrer dans le glomérule:

Une telle composition liquide ressemble au plasma sanguin.

Le fluide suit le tubule du néphron et pénètre dans les tubules rénaux. À ce stade, les nutriments sont absorbés dans le sang. Reste d'urine secondaire, il contient les produits de décomposition de protéines, de graisses et de glucides. Il est excrété pendant la miction.

Le résidu sec est constitué des composants:

Les substances sont nocives pour le corps et sont nécessaires à la reproduction.

Norme densité de l'urine

Si la densité spécifique de l'urine est normale, cela indique que les reins remplissent bien la fonction de reproduction. Cet indicateur est influencé par la température de l'air ambiant, les caractéristiques individuelles et les besoins du corps.

En fonction de ces facteurs, la quantité de produits métaboliques dans l'urine secondaire varie. L'indicateur change beaucoup de fois au cours de la journée: après chaque repas et chaque liquide.

L'indicateur est affecté par une transpiration accrue par temps chaud, après une activité sportive ou une maladie. Le fluide est libéré sous forme de sueur, à chaque respiration.

La densité relative de l'urine dans la normale varie de 1 015 à 1 025. Le taux de liquides du matin est maintenu à 1,02, qu'est-ce que cela signifie? L'augmentation de la densité relative de l'urine le matin est due au manque d'apport de liquide, à sa rétention dans le corps (absence de miction, sudation lente et respiration).

Vers le soir, le poids du résidu sec diminue. L'analyse est effectuée le matin à jeun, l'urine du matin décrivant le mieux la fonctionnalité des reins, indépendamment des facteurs externes.

Chez les enfants, le taux est différent. Chez un nourrisson, la valeur ne doit pas être inférieure à 1,010. L'indicateur est comparé à un adulte de plus de 12 ans.

Comment se déroule l'analyse?

Pour déterminer la densité de l'urine, un appareil spécial est utilisé: l'uromètre. L’assistant de laboratoire prend une certaine quantité de matériau et le déverse dans le cylindre le long des parois afin qu’il ne mousse pas. L'appareil est placé dans un liquide spécial, le diamètre de l'uromètre est plus grand que le diamètre du cylindre. La densité est déterminée par l'échelle de l'instrument.

Si le patient n'est pas en mesure de remettre le matériel pour analyser la gravité spécifique de l'urine, cela se produit dans certaines maladies, la clôture est réalisée avec un cathéter. Pour mener l'étude nécessite quelques gouttes de liquide. Il est facile de le diluer dans de l’eau distillée et de calculer la densité par la formule modifiée.

Cela ressemble à un uromètre pour déterminer la densité de l'urine

S'il n'est pas possible de prendre la quantité requise d'urine, celle-ci est examinée comme suit:

  • une goutte de liquide est ajoutée à un mélange de chloroforme et de benzène et placée dans un cylindre;
  • si la goutte flottait à la surface, la densité relative diminuait et tombait au fond - augmentait.

Pour amener une goutte d’urine au centre du cylindre, changez les proportions des substances. La densité de l'urine sera égale à la densité de la solution.

Augmentation de la densité de l'urine

Avec l'apparition de processus pathologiques dans le corps change la densité du fluide. Causes de l'hyperstenurie:

  • perturbation endocrinienne;
  • insuffisance rénale;
  • glomérulonéphrite.

Le problème entraîne l'un de ces facteurs, la maladie entraîne une diminution de la quantité de liquide dans le corps.

Peu importe le sexe, la densité spécifique de l'urine est augmentée pour les raisons suivantes:

  • maladies du système urinaire;
  • prendre certains médicaments (antibiotiques);
  • période de gestation;
  • dommages mécaniques aux organes abdominaux;
  • obstruction intestinale;
  • avec des maladies qui provoquent une perte importante de liquide.

Si l'hyperstenurie a été identifiée chez un enfant, elle est associée à une mauvaise alimentation, des malformations congénitales, des maladies acquises. Les nourrissons souffrent souvent de maladies infectieuses dues à un système immunitaire faible et non encore formé. La diarrhée et les vomissements augmentent la quantité de résidus secs.

Pour déterminer la fonctionnalité des reins ont également besoin de diabète. Au cours de la maladie augmente la quantité de protéines dans l'urine, le poids du résidu sec.

En plus des analyses quantitatives, l’assistant de laboratoire analyse les indicateurs de qualité du liquide. Lors du diagnostic, le médecin évalue les plaintes du patient. Une faible densité se manifeste par les symptômes suivants:

  • détérioration de l'état général du corps, somnolence;
  • douleur abdominale;
  • odeur désagréable;
  • couleur sombre de l'urine;
  • petit volume de fluide;
  • gonflement.

L’augmentation de la densité urinaire apparaît pour des raisons physiologiques et pathologiques. Dans le premier cas, nous parlons du manque d'eau dans le corps. La situation ne nécessite pas de traitement médical, il est facile de réduire le taux en modifiant le régime alimentaire.

Dans le second cas, une forte proportion est la cause de maladies du système endocrinien ou urinaire, afin d'éviter les complications nécessitant un traitement thérapeutique.

Diminution de la densité de l'urine

Une faible proportion d'urine apparaît après la maladie. Une consommation excessive est recommandée pendant et après les maladies gastro-intestinales. Ne vous inquiétez pas si l'indicateur diminue par temps chaud ou après la prise de médicaments diurétiques et laxatifs.

Maladies entraînant une diminution de la densité de l'urine:

  • pathologies du système urinaire de nature aiguë et chronique;
  • la famine, le manque de nutriments;
  • diabète insipide chez les patients souffrant de maladies du système nerveux;
  • diabète insipide pendant la grossesse;
  • diabète insipide d'origine néphrogénique;
  • diabète insipide de nature neurogène, entraînant une déshydratation;
  • néphrosclérose;
  • néphrite interstitielle;
  • lésions tubulaires;
  • polydipsie involontaire;
  • abus d'alcool.

Pendant le diabète sucré, le corps est capable d'excréter 10 fois plus d'urine, de sorte que la proportion est inférieure à la normale. Une diminution de l'indice se produit lorsque l'hypothalamus fonctionne mal, une violation de la sécrétion d'hormone peptidique, ainsi que de la vasopressine. Ce dernier est responsable de la conservation des fluides dans le corps.

Si le patient a une grande quantité d'hormones, cela entraîne une augmentation de l'absorption d'eau dans le corps, la concentration d'urine diminuera.

Si la densité de l'urine est réduite, les reins ne peuvent pas filtrer les substances nocives, ce qui entraîne des scories et un empoisonnement du corps.

Recommandations du docteur

La densité relative de l'urine est un indicateur qui contient des informations sur l'état du système urinaire d'une personne. Les médecins déterminent l’état des reins et de la vessie de plusieurs façons. Faible densité de l'urine, le patient doit revoir son régime alimentaire pour pouvoir subir des tests supplémentaires.

Les analyses d'urine pour déterminer la densité doivent être effectuées deux fois par an: en hiver et en été, lorsque le corps est sensible aux virus et aux bactéries.

Le patient est obligé de subir des études préventives chaque année, l'état des organes internes doit être surveillé. La santé de la vessie, des reins et des tubules nécessite l’attention du patient et du médecin traitant.

Le patient est obligé d'introduire une règle dans sa vie: boire de l'eau propre à raison de 2 litres par jour. L'utilisation uniforme de l'eau à la température ambiante permettra aux reins de revenir à la normale. La quantité de caféine doit être réduite, buvez 1 tasse de café en 3 jours.