Cystite - symptômes et traitement à la maison

Cystite - une maladie de la vessie, le plus souvent infectieuse.

Malheureusement, les femmes ressentent plus souvent les symptômes de la cystite, contrairement aux hommes. Cela est dû aux particularités du corps féminin, et en particulier à la structure du système urinaire féminin.

Cependant, chez les hommes, la cystite chronique est l’un des signes les plus importants de pathologies de la prostate ou de tumeurs des voies urinaires. Chez les femmes, au contraire, il est le plus souvent rencontré comme une maladie indépendante causée par le staphylocoque, le streptocoque fécal, etc.

Dans tous les cas, le traitement de la cystite doit être instauré dès l'apparition des premiers symptômes afin d'éliminer rapidement le problème et d'éviter les complications.

Causes de la cystite

En règle générale, une maladie aussi désagréable que la cystite est généralement une infection dont l'agent responsable peut être E. coli, Proteus, Staphylococcus aureus, divers champignons, Trichomonas et autres micro-organismes.

Mais comme la membrane muqueuse de la vessie est très résistante aux infections, l’infection seule ne suffit généralement pas pour développer la maladie. C’est pourquoi les premiers symptômes de la cystite ne sont souvent observés qu’après une hypothermie, un surmenage, un épuisement, ainsi qu’après des maladies ou opérations graves, une violation du flux d’urine et une stagnation, qui peuvent à leur tour se produire dans le contexte de certaines autres maladies des organes urinaires.

Le développement de la maladie est particulièrement probable dans les circonstances suivantes:

  1. Avec la surfusion du corps, et surtout avec la surfusion de la région pelvienne.
  2. En position assise prolongée.
  3. Avec constipation fréquente et prolongée.
  4. Si vous mangez des aliments très épicés, beaucoup d'épices, comme des aliments frits et que vous ne buvez pas assez de liquide après les repas, le risque de développer un certain nombre de maladies urologiques augmente (urétrite et, au fil du temps, de pyélonéphrite).
  5. Maladies inflammatoires transférées urologiques, gynécologiques ou vénériennes (urétrite, gonorrhée, annexite, endométrite, etc.)
  6. Les foyers d'infection chroniques dans le corps (dents cariées non traitées, maladies inflammatoires chroniques).
  7. Toute autre condition qui contribue à la dépression du système immunitaire de votre corps.

Les hommes, en revanche, développent une cystite beaucoup moins fréquemment que les femmes et, en règle générale, dans les cas d'inflammation chronique des organes voisins (prostate, intestin, urètre, testicule et son appendice). Afin de guérir rapidement la cystite, il est nécessaire de consulter un médecin si les symptômes correspondants apparaissent.

Signes de

En cas de cystite, le premier signe est une miction fréquente et douloureuse. La sensation de brûlure est également une manifestation caractéristique de la maladie. L'odeur anormalement forte de l'urine, sa turbidité et parfois la présence de sang dans les sécrétions sont de véritables signes de la nécessité de consulter un médecin.

Une détérioration générale du bien-être et une douleur constante dans la région lombaire complètent les symptômes, selon lesquels une personne peut présumer qu'elle est atteinte de cystite.

Symptômes de la cystite

Dans la cystite, selon la gravité des symptômes, il est habituel de distinguer deux formes principales de la maladie.

La cystite aiguë provoque souvent une hypothermie. Les premiers symptômes de cystite de cette forme comprennent des mictions fréquentes et douloureuses. Le terme médical utilisé pour cela est strangurie ou pollakiurie.

Les symptômes de la maladie à un stade progressif - fièvre à paramètres subfébriles, douleur abdominale à la palpation, turbidité de l'urine. Avec les lésions du col de la vessie, de petits saignements sont possibles dans la dernière partie de l'urine. Les symptômes de cette forme se manifestent jusqu’à 7 à 10 jours. Il y a ensuite une amélioration significative de la santé du patient ou du passage de la maladie à une forme chronique.

Dans la cystite chronique, les symptômes sont moins prononcés. Le patient ressent une gêne minime dans le bas de l'abdomen, une envie accrue à court terme d'uriner. Le stade chronique se déroule toujours avec des périodes d'exacerbation du processus à court terme et conduit à une augmentation persistante du niveau de leucocytes et d'érythrocytes dans les urines.

Pour comprendre comment traiter la cystite, il est nécessaire de faire un diagnostic approprié par un spécialiste.

Diagnostics

Le diagnostic et le traitement de la cystite sous forme aiguë sont effectués sur la base de données cliniques, d'antécédents, de résultats de tests urinaires et sanguins. Un indicateur caractéristique est une augmentation du nombre de leucocytes dans le sang, indiquant une inflammation aiguë ou chronique de la vessie.

Souvent, n'ayant pas traité de cystite chronique, les patients essaient de ne pas suivre le traitement prescrit et essaient de s'aider à la maison seulement en atténuant les symptômes. Il est impossible de sous-estimer la menace des cystites aiguës et chroniques, ce qui peut entraîner de gros problèmes pendant de nombreuses années, car les caractéristiques structurelles du système génito-urinaire féminin sont telles que l’inflammation d’un organe se propage rapidement à d’autres organes.

Des complications

La plus grave complication de la cystite aiguë est la pyélonéphrite ascendante. Dans le contexte d'une inflammation aiguë de la vessie, son fonctionnement est perturbé, un reflux vésico-urétéral se produit - un phénomène pathologique dans lequel, lors des contractions de la vessie, l'urine est projetée dans l'uretère et peut même pénétrer dans le bassinet rénal.

Traitement de la cystite

L'autotraitement de la cystite avec des antibiotiques, des pilules ou tout autre médicament peut avoir les conséquences les plus tristes. Par conséquent, dès que possible, demandez de l'aide médicale - seul le médecin vous expliquera comment traiter correctement la cystite à la maison.

Les principes de base du traitement:

  • lutter contre l'infection des voies urinaires;
  • élimination de l'inflammation de la muqueuse de la vessie;
  • élimination de la douleur;
  • augmenter la résistance du corps;
  • rendez-vous d'un régime d'épargne et beaucoup de boisson.

En règle générale, lorsque la douleur est prononcée, des médicaments sont prescrits pour soulager les spasmes musculaires de la vessie (papavérine, drotavérine) et des analgésiques (No-Spa, Ketorolac, Diclofenac).

La principale composante de la thérapie est l’utilisation d’antibiotiques, en tenant compte de la sensibilité à la flore inoculée. Les fluoroquinolones (ciprofloxacine, norfloxacine, ofloxacine, lévofloxacine) sont habituellement utilisées.

Le traitement de la cystite chronique vise à rétablir le flux normal d’urine (traitement des rétrécissements de l’urètre, des adénomes de la prostate, etc.). Ils traitent également tous les foyers d’infection dans le corps (caries, amygdalite chronique, etc.).

Comment traiter la cystite à la maison?

Avant l'arrivée du médecin, vous pouvez essayer de soulager la situation du malade à la maison. Pour ce faire, suivez quelques règles simples qui vous aideront à éviter l’apparition de diverses complications:

  1. Buvez beaucoup de liquides. Dès les premiers symptômes de la cystite, vous devez commencer à boire autant que possible - de préférence de l’eau potable ou du jus de canneberges ou d’airelles.
  2. Si la maladie est accompagnée de douleur, vous pouvez essayer d’atténuer l’état du malade qui se réchauffe le plus souvent. Fixez à l'endroit qui vous fait le plus mal - au dos ou au bas de l'abdomen - une bouteille ordinaire ou un coussin chauffant rempli d'eau tiède.
  3. Pendant le traitement, éliminez complètement du régime alimentaire du malade tout aliment contenant du calcium - lait, produits laitiers, fromage et fromage cottage.
  4. Toutes les trois heures, buvez un verre d'eau dans lequel une cuillère de soda est dissoute. Cela réduit l'acidité de l'urine et soulage les brûlures. Cependant, rappelez-vous que la soude peut avoir des effets néfastes sur l’estomac.

Remèdes populaires

Rappelez-vous que la cystite doit être traitée avec des médicaments spécialement conçus à cet effet et que les remèdes populaires ne sont qu'un complément.

  1. Selon les critiques, le remède populaire le plus efficace est le jus de canneberge. Les substances biologiquement actives contenues dans ce jus modifient la consistance et la quantité de mucus dans la vessie, empêchant ainsi la récurrence de la cystite. Il est nécessaire d’appliquer exclusivement du jus pur de canneberges. Différents mélanges ne seront pas efficaces. Pour ceux qui n'aiment pas le jus de canneberge, l'extrait de canneberge convient aux gélules.
  2. Prenez des parties égales des feuilles de la busserole, du bleuet et de la racine de réglisse. Une cuillère à soupe infuser un verre d'eau bouillante, laisser pendant 20 minutes, laisser refroidir et filtrer. Prenez une cuillère à soupe trois fois par jour.
  3. Prenez 40 g de feuilles de plantain, de gryzhnika d'herbe, de feuilles de busserole et 30 g de fleurs d'immortelle, de pousses de thuya, de bourgeons de bouleau et de renouée. Verser le mélange à raison de 40 g de mélange par litre d'eau froide et laisser reposer pendant la nuit. Dans la matinée, porter à ébullition et laisser bouillir pendant 10 minutes. Prendre une demi-tasse trois fois par jour après les repas.

En général, le traitement des remèdes traditionnels par la cystite est justifié et aidera le traitement principal prescrit par le médecin. Avant de commencer à prendre des plantes médicinales, il est recommandé de poser des questions sur la présence de contre-indications.

Cystite, traitement chez les femmes et les hommes.
Comment traiter la cystite à la maison.

Quelle est la cystite?


La cystite est une inflammation de la vessie. Chez la femme, la cystite est beaucoup plus fréquente que chez l'homme, car chez la femme, l'urètre est plus court et plus large. Pour cette raison, tous les micro-organismes et les infections pénètrent très facilement et rapidement dans l'urètre de la vessie.
Mais, bien sûr, les hommes souffrent également de cystite.

La cystite est doublement désagréable car elle se répète souvent. Médicalement parlant - il revient souvent - surtout chez les femmes. Si une femme souffre de cystite une fois, beaucoup de personnes de sexe juste commencent à se reproduire régulièrement.

Symptômes de la cystite

Les principaux symptômes de la cystite: mictions fréquentes, jusqu’à plusieurs fois par heure; douleur pendant la miction. Certaines personnes ont le sentiment de vider la vessie de manière incomplète, parfois la température corporelle s'élève à 37,2 - 38 degrés et même plus.

Causes de la cystite

Qu'est-ce qui cause la cystite?

1 raison. Chez les femmes, la cystite survient souvent "seule". Par exemple, après une hypothermie, un froid, une baignade dans un étang froid ou un rapport sexuel infructueux. Même les pieds mouillés peuvent causer une autre récurrence de la maladie.

2 raison. Infections génitales. Quelles infections peuvent causer la cystite - la gonorrhée, la trichomonase et la chlamydia.

Traitement antibiotique de la cystite

Les médecins préfèrent traiter la cystite avec des antibiotiques. Et cela est vrai si la cystite est causée par une infection génitale (gonorrhée, trichomonase, chlamydia).

Et ceci est également correct dans le cas où une femme tombe pour la première fois avec une cystite et que sa cystite est aiguë et en particulier avec une forte fièvre. Dans ce cas, la nomination d'antibiotiques peut être pleinement justifiée. En plus de ce qui est justifié dans une telle situation, nous prenons l’analyse - semer pour infecter afin d’identifier l’agent responsable de la maladie.

Cependant, c’est le cas si la femme a une cystite pour la première fois. Et si la cystite se répète une deuxième fois, une troisième, et ainsi de suite? À chaque fois de le bourrer d'antibiotiques? - Mais l'utilisation fréquente d'antibiotiques nuit au corps. De plus, les micro-organismes développent progressivement une résistance aux antibiotiques, ce qui les empêche simplement d'agir.

De plus, dans certains cas, les antibiotiques ne fonctionnent pas du tout! Par exemple, parce que la cystite n'est pas toujours causée par une infection! Les mêmes symptômes peuvent survenir avec l'urolithiase, lorsque le sable vient - inflammation, cystite, qu'ils essaient de traiter comme une infection - et le traitement antibiotique ne aide pas, bien sûr.

Que faire? C'est ce à quoi nous nous tournons maintenant.

Comment traiter la cystite à la maison

Nous traitons la cystite sans taletok. Plantes médicinales.

La canneberge est une plante à double et même triple action médicale.

1. Premièrement, il s’agit d’une préparation de vitamines qui renforce l’immunité. Il a un effet tonique et anti-inflammatoire.
2. Deuxièmement, l'effet antibactérien de la canneberge contribue au traitement des infections des voies urinaires, en particulier de la cystite. Les baies contiennent des proanthocyanides qui empêchent les bactéries de se fixer à la surface interne des voies urinaires et de rester dans le corps.
3. Troisièmement, manger des canneberges acidifie l'urine et prévient la formation de calculs rénaux et de la vessie.

Il ne faut pas oublier que la canneberge a ses contre-indications. Il ne doit pas être utilisé chez les personnes souffrant de gastrite à acidité élevée, d'ulcère gastrique et d'ulcère duodénal, d'une maladie du foie. Mais il peut être donné aux enfants - avec modération, bien sûr!

Les canneberges sont les meilleures baies fraîches ou séchées, pire - congelées. Les canneberges peuvent être prises avec ou sans nourriture. Vous pouvez faire cuire du jus de canneberge (sans sucre!) Ou faire du jus (également sans sucre!).
Il est nécessaire de combiner l'utilisation de canneberges avec une consommation abondante. Vous devez boire au moins 1 litre d'eau pure par jour pour accélérer le processus de guérison.

La durée du traitement est de 2 à 4 semaines.

Action feuille d'airelle:
- diurétique, antimicrobien, anti-inflammatoire pour les reins - inhibe la croissance de Staphylococcus aureus et de nombreux autres microbes;
- augmente la phagocytose, augmente l'efficacité des antibiotiques;
- anti-inflammatoire général;
- favorise l'excrétion des sels d'acide urique du corps.

Indications:
- inflammation des reins et de la vessie: cystite, urétrite, pyélonéphrite;
- goutte, maladie rénale, maladie des calculs biliaires - dissout les calculs;
- gonflement;
- hypertension artérielle;
- arthrite - réactive et rhumatoïde;
- diabète et diabète + néphropathie chez les femmes enceintes.

Il est recommandé de manger des feuilles de myrtille, achetées dans une pharmacie. Ils en font une infusion: 2 cuillerées à soupe (avec une petite lame) des feuilles broyées de airelles verser 1 tasse d'eau bouillante et insister dans un thermos pendant 1,5 à 2 heures. Puis filtrez et remplissez avec de l'eau bouillie jusqu'au volume initial (c'est-à-dire que vous devriez obtenir 1 tasse de perfusion). Versez l'infusion terminée dans un thermos. Prenez la perfusion immédiatement avant les repas - 1 cuillère à soupe 3 fois par jour - pendant 3 semaines. Attention: avant de prendre la perfusion, veillez à la secouer légèrement! La perfusion Ready n’est pas conservée plus de 2 jours!
Le traitement standard consiste à prendre 1 cuillère à soupe 3 fois par jour. Ou boire en 3 doses le verre entier en une journée!
En un an, vous ne pouvez pas répéter plus de 3-4 de ces cours!

La camomille prépare une décoction. Vous pouvez trouver la prescription sur l'emballage pharmaceutique. La durée du traitement est de 2 à 4 semaines. La camomille est particulièrement utile pour les personnes qui ne peuvent pas utiliser de canneberges ou de feuilles d’airelles en raison de l’acidité accrue de l’estomac. La camomille en même temps aide non seulement à lutter contre la cystite, mais traite également l'estomac.

Bien sûr, vous ne devez pas utiliser les 3 plantes médicinales en même temps. Vous devez choisir l'un de ces remèdes et les traiter uniquement.

Le traitement de la cystite par ces plantes médicinales peut être associé à la prise d'antibiotiques.

Les femmes peuvent essayer une autre méthode de traitement de la cystite en 1 jour sans pilule ni injection - une procédure avec une feuille de laurier. Mais cette procédure n’aide pas tout le monde, surtout si la cystite de la femme est associée à des calculs.
Si, après l'intervention, la cystite du laurier n'est pas passée dans les 3-4 jours, elle peut être répétée après 5-6 jours - mais seulement une fois de plus.

Comprimés pour la cystite.

N'a pas aidé? Ensuite, utilisez l’ancien médicament éprouvé et peu coûteux appelé furadonine (nitrofurantoïne), ou son analogue importé, la furagine (furazidine).

Ce sont des médicaments antibactériens et antimicrobiens, mais contrairement à d'autres groupes d'antibiotiques, ils agissent uniquement sur les voies urinaires, sans pratiquement aucun effet global sur tout le corps.

Furagin est vendu en comprimés de 50 mg. Prenez furagin besoin dans une dose de 50-100 mg 2-3 fois par jour après les repas pendant 7-10 jours; Si nécessaire, le traitement par la furagine peut être répété une fois de plus après 10 à 15 jours.

Les comprimés de 5-NOK (nitroxoline) sont un autre médicament du même groupe. En passant, il est également efficace vis-à-vis de certains types de champignons (candida, dermatophytes, moisissures, certains agents responsables de mycoses profondes).

Dans tous les cas, nous ne devrions pas oublier les effets secondaires possibles des antibiotiques. Cependant, comme indiqué ci-dessus, dans certains cas de cystite, les antibiotiques ne fonctionnent pas du tout.

Informations importantes pour le traitement de la cystite avec des antibiotiques,
plantes médicinales ou remèdes populaires.

Pour un traitement rapide et efficace de la cystite, les recommandations supplémentaires suivantes doivent être suivies:

  • Chaque jour, vous devez boire au moins 1 litre d'eau;
  • l'alcool, et en particulier la bière, doit être retiré de l'alimentation;
  • Il est souhaitable de réduire la consommation de sucre, de sel et de viande fumée.

En outre, en dehors de l’exacerbation de la cystite, il est très utile de faire des exercices thérapeutiques spéciaux pour améliorer la circulation sanguine dans les organes pelviens. Ceux-ci peuvent être des exercices de Kegel (faciles à trouver sur Internet) ou notre gymnastique thérapeutique. Nous publierons un lien vers cela un peu plus tard.

Traitement de la cystite aiguë

Le processus inflammatoire de la membrane muqueuse de la vessie - cystite. Il se produit chez les femmes et les hommes dans un rapport de 100: 1, cela dépend des caractéristiques physiologiques des organismes. La maladie peut se transformer en une forme chronique, crée une gêne, par conséquent, le traitement de la cystite aiguë doit être immédiat.

Que faire avec la cystite

Après avoir ressenti les premiers symptômes, il est nécessaire de commencer le traitement de la cystite aiguë le plus tôt possible. Un préalable est de consulter un médecin pour poser un diagnostic précis et exclure d’autres maladies. À la maison, vous pouvez soulager certains des symptômes:

  1. Les difficultés et la douleur en urinant - elles peuvent être éliminées en appliquant un coussin chauffant chaud sur l'abdomen ou entre les jambes.
  2. Lorsque la température augmente, prenez un comprimé de paracétamol.
  3. La douleur du bas-ventre disparaîtra si vous restez au lit et buvez beaucoup d'eau (au moins 2,5 litres par jour).

Ayant amélioré l’état général, il est nécessaire de poursuivre le traitement de la cystite chez la femme par un spécialiste - urologue, gynécologue. La base du processus de traitement est de déterminer les causes de la maladie. Les agents pathogènes peuvent être:

  1. Microorganismes intestinaux (Staphylococcus, E. coli).
  2. Bactérie spécifique (tréponème pâle, tuberculose).
  3. Pathologies causées par: blessures, lésions chimiques, thermiques et radioactives, présence de calculs dans la vessie.

Si les symptômes de la cystite aiguë ne disparaissent pas en une semaine, n'hésitez pas à prendre un traitement. En cas de changement de couleur de l'urine, et en particulier d'impuretés purulentes et sanguines - il est nécessaire de consulter immédiatement le médecin traitant. Dans ce cas, vous pouvez compter sur un résultat efficace du traitement. L'apparition de symptômes plus de 2 fois en six mois suggère que la maladie devient chronique. L'autotraitement de la forme aiguë de la maladie provoque une aggravation et une complication.

Diagnostics

Les détails et la minutie du processus de diagnostic en cas de maladie aiguë fourniront l’occasion de développer un complexe thérapeutique commun. Le thérapeute est tenu de nommer:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • analyse d'urine pour l'ensemencement (détermination du type de bactérie);
  • échographie de la région pelvienne;
  • urographie
  • la cystographie;
  • cystoscopie (si nécessaire).

Après avoir rassemblé toutes les études, le médecin détermine comment traiter la cystite (développe un schéma thérapeutique, la fréquence des médicaments, donne des recommandations générales). Chaque femme devrait être consciente des facteurs qui provoquent la cystite:

  • manque d'hygiène des organes génitaux;
  • des vêtements en dehors du temps peuvent affaiblir le système immunitaire en raison de l'hypothermie;
  • la grossesse aggrave la maladie;
  • vie sexuelle excessivement active;
  • médicaments spermicides (avec contraception);
  • diabète sucré;
  • trouble métabolique.

Comment traiter la cystite

Les recommandations générales de traitement peuvent être données par un médecin. La thérapie médicamenteuse associée aux remèdes populaires donne un très bon résultat de l’élimination de la maladie. Les principes de base du traitement de la cystite aiguë sont à appliquer:

  • bonne nutrition (régime);
  • des antibiotiques;
  • antispasmodiques;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • médicaments qui augmentent l'immunité.

La complexité de l'approche, le respect des règles et la cohérence vont soulager de manière permanente la maladie. Règles générales de traitement:

  1. Il est nécessaire d’exclure les aliments qui augmentent l’acidité (lait, fromage, etc.), les plats épicés.
  2. Élimination des causes de la maladie.
  3. Boire 8 à 10 verres d’eau, de jus de fruits, de thé (vert) ou de boissons aux fruits par jour pour réduire la concentration de substances nocives.
  4. Consommez plus d'aliments végétaux.
  5. La priorité du traitement devrait être les médicaments naturels.

Remèdes populaires

C’est l’une des rares inflammations dans lesquelles, au début, vous pouvez utiliser exclusivement un remède traditionnel contre la cystite. La réception d'herbes préparées en association avec des bains chauds trois fois par jour améliorera considérablement l'état douloureux d'une femme. Dans les livres, sur les ressources Internet, il existe de nombreuses recommandations sur la manière de traiter rapidement la cystite à la maison.

Le traitement le plus simple et abordable pour la forme aiguë:

  1. La décoction de canneberges, les feuilles d’airelles ont des propriétés antiseptiques. Prendre 3 fois / jour pour un demi-verre. Non recommandé pour une acidité élevée, pression réduite. Il élimine le calcium.
  2. Camomille en bouillon, Hypericum réduit l'inflammation. Ayant un effet diurétique, désinfecte simultanément le système urogénital. Pour accepter après la nourriture (dans une heure) pas plus de 4 fois / jour sur un verre.
  3. Miel et ail Antibiotiques naturels. Mélanger avec du lait (1 tasse) dans les proportions: gousses d'ail, 1 cuillère à café de miel. Boire 3 fois / jour.

Traitement de l'inflammation de la vessie

La cystite est une infection. Parfois, il ne s'en va pas sans intervention médicale. Le traitement de la cystite aiguë à la maison est possible en utilisant des méthodes de traitement étiotropes et symptomatiques. Médicaments contre la maladie:

  • Les fluoroquinolones sont des antimicrobiens prononcés;
  • 5 - NOC;
  • monural;
  • la papaverine (sans shpa);
  • chloramphénicol;
  • nolitsin;
  • la furadonine;
  • la nitroxoline;
  • ciprofloxacine.

La cystite aiguë hémorragique est traitée avec des moyens plus forts uniquement pendant l’hospitalisation. La clinique de cette forme est compliquée par une anémie ferriprive et une obstruction des voies urinaires par des caillots sanguins, ce qui retarde la miction. Comme traitement supplémentaire pour les antibiotiques, des préparations de fer et une perte de sang sont prescrites Ceux-ci incluent:

  • Ferrum-Lek;
  • Sorbifer;
  • Vitamines (Vikasol, Askorutin);
  • Préparations contenant du calcium;
  • Acides tranexamiques et alpha-aminocaproïques.

Antibiotiques

Dans le traitement de la cystite aiguë, les antibiotiques doivent être à large spectre. Ceux-ci incluent le chloramphénicol, la furagine et la furadonine, sont utilisés depuis plusieurs décennies, des médicaments très efficaces, mais avec de nombreux effets secondaires. La nouvelle génération d'antibiotiques comprend:

  1. Monural - à large spectre, détruit les parois des bactéries au stade de la reproduction. Il est pris une fois - 3 grammes.
  2. Palin - Capsule d’acide trihydraté acidulé pris matin et soir. Le cours dure 10 jours.
  3. NOK-5 - la substance active est la nitroxoline. Détruit l'ADN des bactéries. 400 mg sont divisés en 4 doses.

Des bougies

Divisé par centre d'action. Ils peuvent affecter les bactéries, soulager les spasmes et la douleur, avoir un effet anti-inflammatoire sur la membrane muqueuse et améliorer la circulation sanguine et la régénération des tissus. Les bougies qui combinent un effet complexe sont efficaces. Appliquer par voie rectale ou vaginale. Les médicaments les plus courants sont Poliginax, Hexicon (analogues de Pimafucin, Diflucan), Bétadine, Méthyluracile, Cystatine. La plupart d'entre eux sont sans danger et peuvent être utilisés pendant la grossesse.

  1. Bétadine - contient de la povidone-iode, affecte les microbes fongiques, viraux et bactériens. Traitement efficace lorsqu'il est appliqué matin et soir pendant 1 semaine sur un suppositoire.
  2. Méthyluracile - a un effet ciblé sur la régénération des tissus, stimule la récupération des globules rouges et des globules blancs. Pas plus de 4 bougies par jour.
  3. Polygynax - à large spectre, actif contre le staphylocoque, les sticks de Koch et un certain nombre de bactéries complexes. Le cours principal est conçu pour 1-2 semaines en fonction du stade de la cystite. Une application par jour.

Antispasmodiques

Les spasmolytiques doivent être prescrits avec soin pour éviter les répétitions. Certains médicaments contiennent déjà les doses nécessaires. Tous les médicaments à action spastique, prescrits pour la cystite à base de drotavérine. Ils soulagent les spasmes, réduisent l'hypertonicité des muscles et le besoin impérieux du système urogénital. Ils rétablissent le confort en réduisant la fréquence des mictions douloureuses dans le traitement de la forme aiguë de la maladie.

  1. No-shpa - contient 40 mg d'ingrédient actif, utilisé pour la manifestation des symptômes.
  2. Papaverine - bien distribuée dans le corps, passe les barrières histohématogènes. Il est utilisé sous surveillance stricte et sur les recommandations du médecin. Les dosages sont individuels.
  3. Le chlorhydrate de drotavérine est une substance à action rapide dans des gélules ou des ampoules. Pas plus de 150 mg de dose quotidienne. Avantages - n'irrite pas le système nerveux.

Régime alimentaire pour la cystite aiguë

Dans le traitement de la cystite aiguë, le système de nutrition joue un rôle primordial. Le régime alimentaire pour la cystite chez les femmes présentant des manifestations aiguës est très strict. Minimum de protéines, sels, graisses, plus de produits diurétiques - les principes de la nutrition dans la cystite. Il est strictement interdit de consommer:

  • boissons alcoolisées;
  • les épices;
  • marinades:
  • aliments fumés et frits;
  • fruits aigres et baies;
  • café, thé fort.

Nutrition pour aider à guérir la cystite aiguë:

  • sarrasin, flocons d'avoine;
  • légumes, fruits avec fibres (melon d'eau, cantaloup, concombre);
  • jus de canneberge, airelle;
  • pain de grains entiers, son.

Symptômes et traitement de la cystite chez les femmes

Un mot terrible et effrayant - cystite. Une femme sur trois le rencontra au moins une fois et se souvint probablement de cette rencontre depuis longtemps. Cette maladie débute de façon aiguë et ne peut être négligée, mais après le traitement, elle peut rester faible et attendre. Dès que le temps est venu pour la cystite, une rechute survient. Dans la cystite aiguë et récurrente chez la femme, les symptômes et le traitement sont similaires, quelle que soit sa forme, cette maladie réduit la qualité de la vie et nécessite l'aide d'un médecin.

Quelle est la cystite?

Il s'agit d'une maladie inflammatoire de la membrane muqueuse de la vessie, qui s'accompagne d'une violation de sa fonction. Peut survenir chez des patients de tout âge.

La cystite peut être aiguë ou récurrente (chronique), infectieuse ou non infectieuse (se développant à la suite d'une exposition à des médicaments, allergènes, toxines), primaire ou secondaire (à la suite d'une autre maladie).

D'où provient l'inflammation?

Plusieurs facteurs prédisposent au développement de la maladie:

Caractéristiques de la structure du corps féminin. Chez la femme, l’urètre est plus court et plus large que chez l’homme, les bactéries du vagin et de l’anus pouvant y pénétrer facilement. C’est pourquoi plus du tiers des filles savent par expérience comment se manifeste la cystite chez les femmes. Par exemple, Escherichia coli est à l'origine de 80 à 90% des cas de cystite. En pénétrant dans l'urètre, il provoque une inflammation.

Vie sexuelle active. Les femmes présentent souvent des symptômes désagréables après un changement de partenaire sexuel ou un contact sexuel non protégé. Cela ne signifie pas que le partenaire a une MST - c'est simplement que des souches de micro-organismes étrangères au corps pourraient pénétrer dans l'urètre de la femme et provoquer des symptômes d'inflammation. Cependant, les MST ne peuvent pas être complètement exclues, l’inflammation de la vessie chez les femmes peut également se produire sur leur fond.

Les maladies concomitantes, telles que les maladies rénales, qui augmentent le risque de propagation de l’infection par le bas. Des problèmes gynécologiques peuvent également déclencher la maladie. S'il y a des signes de cystite chez les femmes, un examen gynécologique est requis. Si une maladie est détectée, il est nécessaire de la traiter.

Séparément, il faut dire à propos de la dystopie de l'ouverture externe de l'urètre. Normalement, il est toujours fermé, situé à 1–1,5 cm du clitoris. En raison de la fermeture de l'urètre, les bactéries ne peuvent pas pénétrer dans la vessie pendant les rapports sexuels. Cependant, si l'ouverture externe de l'urètre est ouverte et inférieure, alors lors d'un contact sexuel, l'urètre féminin s'ouvre davantage et la bactérie pénètre facilement dans l'urètre, puis dans la vessie.

Le résultat est l'apparition des premiers signes de cystite chez les femmes 1 à 2 jours après le rapport sexuel. Comment guérir une telle cystite, car il est peu probable que les pilules aident. Il existe une méthode - la transposition de l'urètre (opération chirurgicale). Radicalement, mais efficacement. En règle générale, la rééducation après cette opération ne prend pas plus d'une semaine.

Sous-vêtements synthétiques, les réactions allergiques aux gels d’hygiène intimes peuvent également contribuer au développement de la cystite. Parmi les facteurs de risque figurent les effets secondaires de certains médicaments, les perturbations hormonales.

Pour diagnostiquer la cause et savoir comment la cystite est traitée chez la femme, seul un médecin, qui devrait être consulté dès l'apparition des premiers signes de la maladie.

Comment le corps réagit

En règle générale, les symptômes de la cystite chez les femmes sont similaires: le processus de miction devient douloureux, les femmes souffrent de brûlures. Il y a une douleur dans le bas ventre et une faiblesse générale, une envie d'uriner plus fréquente (l'intervalle entre eux peut être réduit à 5-15 minutes), l'urine devient trouble et avec une odeur désagréable, elle peut détecter du sang.

Parmi les symptômes d’inflammation de la vessie chez la femme, on note parfois une température corporelle sous-fébrile; si la température dépasse 38 ° C, on peut suspecter l’apparition d’une pyélonéphrite aiguë.

La cystite peut-elle disparaître d'elle-même

Non Les symptômes désagréables peuvent disparaître et l'illusion de guérison peut apparaître, mais si le traitement de haute qualité de la maladie n'a pas été mené, il ne disparaîtra pas.

La cystite peut se transformer en une forme récurrente et ses symptômes deviennent plus faibles, plus flous et occasionnent des exacerbations. En outre, l'infection peut se propager le long du chemin ascendant jusqu'aux reins et provoquer une pyélonéphrite.

La cystite elle-même ne "passe" pas. Il ne peut être vaincu que d'une seule manière: un schéma de traitement rationnel et le respect de toutes les instructions du médecin.

Traitement de la forme aiguë de la maladie

Pour le traitement de l'infection besoin d'agents antibactériens. Les médicaments de traitement de choix pour la cystite aiguë non compliquée: fosfomycine, fluoroquinolones. Voici quelques-uns des médicaments utilisés dans le traitement de la cystite chez les femmes:

  • Nolitsin: comprimé deux fois par jour, traitement de 3 jours.
  • Monural: une fois 3 ans, 2 heures après les repas.

S'il existe un syndrome douloureux prononcé, le schéma thérapeutique de la cystite chez la femme peut inclure des antispasmodiques, des analgésiques. En outre, avec l'apparition de la cystite chez les femmes présentant des symptômes, le traitement peut inclure des plantes médicinales, des médicaments immunomodulateurs, une thérapie locale.

Si le traitement correct est prescrit et que la patiente respecte toutes les recommandations du médecin, les symptômes de la cystite chez les filles commencent à disparaître après 2-3 jours. Mais cela ne signifie pas que la cystite est complètement guérie.

Il faut mettre fin au traitement de la cystite chez les femmes, sans quoi des complications et la survenue d'une rechute sont possibles.

Si aucune amélioration ne se produit, vous devez mener une enquête plus détaillée.

Pourquoi l'inflammation revient-elle encore et encore

Si une fois (ou même plusieurs fois) une femme a déjà suivi un traitement contre la cystite, elle a pris des médicaments antibactériens et il semblait que la maladie avait disparu pour toujours, d'où la cystite était reprise. L'hypothermie, les rapports sexuels, l'alcool ou les aliments épicés - ces facteurs peuvent déclencher une rechute.

Mais en soi, un verre de vin ou un contact sexuel n'est pas capable de provoquer le développement d'une inflammation de la vessie chez la femme et les symptômes de la cystite. Ou y a-t-il une source de bactéries (par exemple, le vagin) qui pénètrent encore et encore dans la vessie ou une pathologie de l'urètre ou de la vessie?

Traitement de la forme chronique de la maladie

Pour soigner la cystite chronique, vous devez trouver et éliminer la cause, comprendre d'où provient l'inflammation chronique. Et, par conséquent, nécessite une enquête complète.

Il ne vaut pas la peine de se soigner soi-même, ne serait-ce que parce qu’il est impossible de déterminer la véritable cause de la maladie sans l’aide du médecin (et de déterminer comment traiter correctement la cystite) - vous devez effectuer plusieurs tests;

Une thérapie rationnelle ne peut être prescrite que sur la base des résultats.

L'auto-traitement peut éliminer les symptômes, soulager la gêne et retrouver une santé normale. Mais seulement temporairement! Pour soigner la cystite pour toujours, il est nécessaire de faire appel à des soins médicaux professionnels Pour plus d'informations sur le traitement de l'inflammation de la vessie chez la femme, demandez à votre urologue.

En cas d'inflammation aiguë et non compliquée de la vessie chez la femme, le traitement est généralement effectué en cycles courts (3 à 5 jours), puis en cas de manifestations récurrentes de la cystite chez la femme, le traitement antibiotique devrait durer au moins 7 à 10 jours.

Cette durée de traitement est due à la nécessité de détruire complètement les agents pathogènes pouvant se trouver dans les structures sous-muqueuses des parois de la vessie. Médicaments de choix - fluoroquinolones. Par exemple, la cystite est traitée avec les pilules suivantes:

  • Ciprofloxacine (prescrit de boire 2 fois par jour pour 500 mg, au cours du traitement de 7 à 10 jours).
  • Norfloxacine (prescrit de prendre 2 fois par jour, 400 mg, 7-10 jours de traitement).

Selon les symptômes de l’inflammation de la vessie chez la femme, la thérapie complexe peut inclure la prise d’analgésiques, d’antispasmodiques, d’immunomodulateurs, de complexes de vitamines et d’une thérapie locale.

Efficacité du traitement immunomodulateur pour la cystite récurrente chez les femmes

Afin d'évaluer le rôle de la thérapie immunomodulatrice dans le traitement de la cystite chronique récurrente chez la femme et sa prévention, une étude a été menée avec la participation de 60 femmes (âgées de 20 à 80 ans).

Le médicament Tilorone, qui a un effet immunomodulateur, a été inclus dans le schéma de traitement complexe de la maladie de la vessie chez les femmes.

Les patients ont été divisés en deux groupes:

  1. Le premier groupe est composé de 30 femmes. Un traitement médicamenteux complexe de la cystite chez les femmes a été prescrit, dont un médicament immunomodulateur (1 comprimé de 0,125 g par jour pendant les deux premiers jours, puis 1 comprimé tous les deux jours, seulement 10 comprimés). Après ce traitement, l'administration prophylactique d'un immunomodulateur, 1 comprimé une fois par semaine, a été prescrite pour un total de 10 comprimés (10 semaines).
  2. Le deuxième groupe - 30 femmes. Un traitement complexe a été prescrit, à la place d'une pilule immunomodulatrice pour les femmes, d'un placebo.

Les symptômes ont été évalués et le traitement chez les femmes inclus: Ciprofloxacine 500 mg 2 fois par jour, 10 jours. Par nécessité - antihistaminiques, analgésiques, antispasmodiques, antidépresseurs.

La durée totale du traitement et de l'observation des patientes était de six mois, période au cours de laquelle chaque femme a rendu visite au médecin cinq fois pour le contrôle. Tous ont subi une enquête complète.

Les résultats de l'étude:

Au début du traitement, la flore urinaire au cours de l'ensemencement a été isolée dans 54 cas sur 60 dans le titre diagnostique significatif. Au cours du traitement, le taux de germination des bactéries a diminué dans les deux groupes, mais chez les femmes prenant un immunomodulateur, les indicateurs étaient meilleurs:

  1. Le premier groupe (immunomodulateur). 25ème jour: la flore est allouée dans 20,7% des cas. 100 jours (fin du traitement prophylactique de l'immunomodulateur): 13,8% des cas de libération de la flore.
  2. Le deuxième groupe (placebo). 25 jours: la flore est allouée dans 48% des cas. Jour 100: 32% des excréments de la flore.

Observation à 180 jours: la flore est répartie dans 3 cas dans chaque groupe. Les mêmes indicateurs entre les groupes suggèrent que les traitements immunomodulateurs prophylactiques doivent être répétés tous les six mois.

L'éradication des micro-organismes s'est produite plus intensément après le déroulement de l'immunomodulateur. Toujours dans le groupe de femmes qui ont pris un placebo, à 100 et 180 jours, les symptômes de la cystite étaient plus intenses que dans le premier groupe de patientes (leurs réponses étaient plus positives).

Au cours de la période de traitement immunomodulateur de base, des exacerbations de la maladie ont été observées chez 20% des patients du premier groupe et chez 36, 6% du second. Au cours du traitement immunomodulateur préventif (10 semaines), des exacerbations ont été observées chez 10% des femmes du premier groupe et chez 36,6% des participantes du deuxième groupe.

Sur la base des données obtenues, on peut affirmer que l'immunomodulateur contribue à réduire le nombre de rechutes et améliore la qualité de vie des patients. Cependant, seul un médecin doit établir un schéma thérapeutique immunomodulateur. Il doit également déterminer quels antibiotiques utiliser.

Est-il possible de se passer d'antibiotiques

"Encore un antibiotique" - cette phrase, d’une voix effrayée, est prononcée dans le cabinet du médecin par la part du lion des patients. Le traitement de la cystite sans antibiotiques est-il impossible? Ce qui est traité cette maladie.

Vous pouvez discuter autant que vous le souhaitez sur ce sujet, nous allons donc immédiatement passer aux faits. Afin de déterminer si un traitement efficace de la cystite est possible sans médicaments antibactériens au début d'une visite chez le médecin (jusqu'à 12 heures), une étude a été menée avec la participation de 17 femmes.

Base: 17 femmes sexuellement actives non enceintes, âgées de 22 à 36 ans, atteintes de cystite aiguë. Chacun est allé chez le médecin dans les 12 heures qui ont suivi le moment de la maladie, chaque cystite avait des symptômes similaires.

Toutes les femmes se sont plaintes de démangeaisons fréquentes, de crampes et de douleurs pendant la miction, de brûlures et de démangeaisons causées par la cystite. Tous présentaient une microflore uropathogène, un nombre accru de leucocytes a été noté lors de l’analyse générale des urines.

Le traitement suivant a été prescrit à tous les patients:

  • Kétoprofène (pris une fois par jour, 100 mg, 5 jours).
  • Préparation combinée à base de plantes Canephron H (boire 3 fois par jour, 2 comprimés, 1 mois).

Deux jours après le début du traitement, les femmes se présentaient pour un rendez-vous afin que le médecin puisse évaluer la possibilité de poursuivre le traitement avec les moyens choisis. Après 7 jours, les patients ont consulté le médecin pour déterminer l'efficacité du traitement. De plus, des visites de suivi ont été assignées aux femmes à 1 et 6 mois pour évaluer la persistance des résultats obtenus.

  • 82,4% des cas (14 patients) - le traitement a été efficace sans antibiotiques. Dans les 2 jours suivant le début du traitement, le patient a noté une amélioration significative du processus de miction. Au bout d'une semaine, 14 femmes ne présentaient aucune plainte, les analyses d'urine étaient revenues à la normale et les signes d'inflammation de la vessie avaient disparu. Deux avaient une dysurie modérée, des leucocytes ont été détectés dans les urines. Un mois plus tard, tous les patients étaient en bonne santé: ils n’avaient aucune plainte, les analyses d’urine étaient normales. Après un examen de suivi au bout de six mois, il s'est avéré que pas une seule femme n'avait de rechute - pendant cette période, elles ont presque oublié ce qu'est la cystite.
  • 17,6% des cas (3 patients) - la prescription d'antibactériens était nécessaire. Après 2 jours de traitement, les symptômes ont persisté, aussi le traitement de la cystite chez les femmes sans antibiotiques a-t-il été décidé de ne pas continuer. Les patients ont été exclus de l'étude.

Les données de cette étude suggèrent que, dans certaines conditions, le traitement de la cystite aiguë sans antibiotiques peut être efficace. Cependant, les résultats obtenus ne sont pas recommandés pour l'auto-traitement, il peut y avoir des contre-indications.

L'évaluation de la faisabilité d'un traitement sans antibiotiques et le contrôle de son efficacité relèvent de la compétence du médecin. Seul ce dernier peut déterminer comment traiter la cystite chez la femme dans chaque cas particulier.

Mémo aux patients

Ces recommandations vous aideront à traiter rapidement la cystite déjà apparue et peuvent servir de mesures préventives s’il existe des antécédents de cystite guérie.

  1. Refuser les marinades, les conserves, les aliments fumés et gras, les aliments avec beaucoup d'épices, le café, l'alcool. Mangez des céréales, des légumes, des produits laitiers. Il est recommandé de boire plus d’eau non gazeuse, de boissons aux fruits à base de canneberge et d’airelles, ainsi que de décoctions à base de plantes (bourgeons de bouleau, avoine, busserole).
  2. Il est nécessaire de vider la vessie plus souvent et de se rendre aux toilettes toutes les 2-3 heures. La stase urinaire est un environnement favorable à la croissance des bactéries, tandis qu'en urinant, un flot d'urine élimine les micro-organismes qui ont eu le temps de pénétrer dans l'urètre.
  3. Veillez à suivre les règles d'hygiène intime. Étant donné que la maladie inflammatoire apparaît le plus souvent due à E. coli, les procédures d'hygiène doivent être effectuées de l'avant vers l'arrière et non l'inverse. Les sous-vêtements doivent être changés régulièrement et il est recommandé de choisir du coton, en taille - il ne faut pas appuyer ou frotter.

Conclusion

Le traitement de la cystite, quelle que soit sa forme, nécessite une approche intégrée. Pour déterminer la véritable cause de la maladie, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi. La compétence du médecin est de diagnostiquer la cause, de développer un schéma thérapeutique rationnel et de contrôler son efficacité.

La tâche du patient est de contacter le médecin rapidement, de lui fournir des informations fiables, de suivre toutes les recommandations.

La cystite, même récurrente - n’est pas une phrase, mais une maladie, elle est curable. Prenez soin de votre santé et ne vous soignez pas vous-même!

Traitement de la cystite

Lorsque l'inflammation commence dans la vessie, les médecins parlent de cystite. Cette maladie est généralement associée à une infection. Il est plus fréquent chez les filles et les femmes, bien que cela se produise chez les hommes. On connaît également la cystite chez les enfants, qui peut survenir chez les garçons et les filles d'âges différents.

Dans la plupart des cas, l'infection des voies urinaires chez la femme survient lorsque des bactéries de l'anus atteignent l'urètre et pénètrent dans la vessie (en raison de violations de l'hygiène intime). La deuxième voie d'infection la plus courante est le sexe. Il existe même un nom particulier: la cystite de lune de miel, qui désigne une maladie qui a débuté après le premier rapport sexuel. L'intimité contribue à la pénétration des bactéries de l'extérieur dans le canal urinaire, ce qui conduit ensuite à la maladie. À la ménopause et à la ménopause, la membrane muqueuse du vagin peut se dessécher, ce qui rend l'urètre plus vulnérable aux infections. Les femmes enceintes sont également à risque. Premièrement, une hypertrophie de l'utérus peut entraver l'élimination de l'urine, ce qui nuit à la vessie. Deuxièmement, dans le contexte des changements hormonaux, les muscles lisses de l'urètre se relâchent, ce qui permet une fuite d'urine dans la vessie.

Chez les hommes, la cystite peut survenir dans un contexte de maladies sexuellement transmissibles, mais le plus souvent, des problèmes de prostate entraînent une inflammation. De plus, la maladie peut être le résultat de pathologies anatomiques, d'urithiase ou d'autres maladies. Chez les enfants, la cystite survient généralement après une hypothermie ou un changement de couches tardif, ou dans le contexte d'autres maladies. Autrement dit, les causes de l'inflammation peuvent être très différentes, aussi le traitement anti-kystique devrait-il être complet et viser principalement à éliminer le facteur qui a provoqué la maladie.

Premiers secours

Presque immédiatement après l'infection ou la congélation, la cystite se manifeste par une gêne et une sensation de brûlure pendant la miction, une douleur au bas de l'abdomen qui, toutefois, ne nécessite pas d'hospitalisation. Habituellement, après quelques jours, le bien-être du patient s'améliore même sans prendre de médicament. Mais si l'attaque a disparu d'elle-même, cela ne signifie pas la récupération. Un tel scénario comporte de nombreuses complications et le passage de l’inflammation au chronique. Par conséquent, dès que les premiers signes de cystite apparaissent, il est important de commencer le traitement. Le patient peut fournir les premiers soins à domicile, même avant la visite chez le médecin. Les soins d'urgence consistent généralement à soulager la douleur.

La première chose que vous devez savoir: le début d’une attaque peut parfois être évité et il est très facile à faire. Si le patient souffre d'une cystite chronique et après l'hypothermie craint une aggravation de la maladie, une aide d'urgence lui est apportée: un bain chaud ou un bain de pieds à chaud. Si un moment a été manqué, d'autres méthodes peuvent être utiles.

Immédiatement après l'apparition des premiers signes de la maladie, les experts conseillent de boire une solution tiède de bicarbonate de soude (une cuillère à thé pour un demi-verre). Ce médicament à action rapide alcalinise l'urine, soulage les brûlures, apaise la vessie. Le jus de canneberge, l'eau de millet ou d'orge ont un effet similaire.

La deuxième règle: boire le plus de liquide possible (au moins 2 litres par jour). Cela vous permet d'éliminer rapidement les bactéries de la vessie sans leur permettre de se multiplier. Il est utile d’utiliser des décoctions d’herbes ayant des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. Cela peut être calendula, camomille, persil. Mais, de manière catégorique, vous ne devez pas boire de café, d’alcool, d’orange, d’ananas et de jus de raisin, qui augmentent l’acidité de l’urine.

Avant de consulter un médecin, il est important de garder votre corps au chaud, d'éviter les courants d'air et de marcher pieds nus sur le sol froid. Vous devriez également exclure l'exercice, la natation dans la piscine. Au lieu de cela, il est préférable de prendre un bain chaud additionné de sel marin. Mais il est catégoriquement impossible d'appliquer un coussin chauffant sur le bas de l'abdomen ou sur le périnée tant que la cause de la maladie n'est pas établie, en particulier si l'urine coule avec du sang. S'il n'y a pas de contre-indications, la chaleur appliquée au bas ventre est une aide efficace et rapide. La procédure provoque une expansion des uretères et de l'urètre, ce qui améliore l'écoulement de l'urine.

Les méthodes décrites peuvent améliorer l'état du patient. Mais ne vous y trompez pas, cela peut guérir la cystite. Pour faire face à la maladie, ce n’est vraiment que sous la supervision d’un médecin. Et plus tôt vous consulterez un spécialiste, plus le traitement sera facile. Si l'exacerbation de la cystite s'accompagne de pertes sanglantes ou purulentes et de douleurs très vives, appelez immédiatement une ambulance.

Méthodes de traitement

Chaque fois qu'un médecin qualifié prescrit un traitement médicamenteux à un patient atteint de cystite, il applique une approche individuelle. Le type de thérapie, les types de médicaments et leur posologie sont déterminés en fonction de la forme et du stade de la maladie, de l'âge du patient, de son état général et des autres maladies survenues dans le passé. Pour les femmes dans la position du programme de thérapie sont, étant donné la durée de la grossesse.

De nos jours, la cystite peut être traitée selon plusieurs schémas:

  • en utilisant des comprimés;
  • avec l'utilisation de la phytothérapie;
  • chirurgicalement
  • par la médecine alternative.

Traitement médicamenteux

La cystite est une inflammation causée par des microbes et causée par un système immunitaire affaibli. L'essence d'une thérapie anti-kyste appropriée consiste à éliminer ces causes. Par conséquent, le programme de traitement classique comprend généralement:

  • médicaments antibactériens;
  • anti-inflammatoire;
  • immunomodulateur.

Selon la forme et le type de maladie, le schéma thérapeutique peut varier légèrement. Par exemple, une cystite primaire bénigne est parfois traitée même sans l'utilisation d'agents antibactériens, et une nouvelle génération d'antibiotiques puissants est généralement nécessaire pour traiter les maladies chroniques. En outre, le traitement de la cystite récurrente nécessite une attention particulière à l’immunité. Par conséquent, on prescrit à ces patients des multivitamines, des régimes riches en nutriments, des immunomodulateurs (par exemple, Genferon), des uroseptiques, des agents qui favorisent la régénération des tissus endommagés (méthyluracile et ses analogues).

Les médicaments contre la cystite se présentent sous différentes formes: comprimés, gélules, gouttes, suppositoires, pommades, injections, compte-gouttes, solutions, poudre, pâte. Par exemple, les anti-inflammatoires, de nombreux fabricants produisent sous forme de comprimés ou de suppositoires rectaux. Les bougies sont généralement prescrites aux personnes atteintes de maladies du tractus gastro-intestinal, les enfants. Pour le traitement de la cystite chez les femmes, on a utilisé des suppositoires vaginaux à effet antimicrobien, antifongique, anti-inflammatoire ou bactéricide (par exemple, polygynax). Dans un but similaire, vous pouvez utiliser une pâte, une pommade ou un gel destiné à être inséré dans le vagin, ainsi que des solutions antiseptiques (chlorhexidine, miramistin, bétadine) qui permettent un seringage. Les gouttes et les gélules utilisées dans le traitement anti-cystite sont le plus souvent des préparations à base de plantes. Les injections et les compte-gouttes sont principalement des antispasmodiques à action rapide destinés à soulager les douleurs aiguës au cours de la période aiguë, ainsi que des antibiotiques. Parfois, dans la cystite chronique, le traitement antibactérien traditionnel est remplacé par un autre type de traitement. Un bactériophage est prescrit au patient - une substance qui dissout et détruit les bactéries. Plus précisément, les bactériophages sont des virus qui, lorsqu'ils pénètrent dans l'organisme, infectent sélectivement les bactéries.

Phytodrugs sont généralement prescrits comme une aide. Ce groupe de médicaments améliore l'action des antibiotiques, possède une activité antimicrobienne, anti-inflammatoire, diurétique et antispasmodique, réduit l'enflure et améliore la microcirculation, certains empêchent les récidives et dissolvent les calculs. En outre, il est souvent conseillé aux patients atteints de cystite de prendre des probiotiques (ils rétablissent une microflore saine, sont particulièrement utiles dans le contexte d'antibiotiques), ainsi que pour les femmes présentant une cystite provoquée par des changements hormonaux - préparations d'estrogènes.

Le programme de traitement et la durée du traitement doivent être déterminés par le médecin, qui s'est familiarisé avec les résultats de l'urine, du sang et des ultrasons du patient. Ci-dessous, en guise d'introduction, nous présentons les schémas possibles de traitement anti-cystite. Mais il faut comprendre que les médicaments anti-cystite sont fabriqués par de nombreuses sociétés pharmaceutiques et que, parfois, les médicaments à base de la même substance sont appelés différemment par différents fabricants.

Après l'hypothermie

L'hypothermie n'est pas la cause principale de la cystite. Cela ne crée que des conditions bénéfiques dans le corps pour le développement de l'infection. Dans ce cas, le médecin peut conseiller au patient de prendre des médicaments pour renforcer le système immunitaire, par exemple à partir de la médecine traditionnelle, ainsi que du traitement médicamenteux. Cela peut être une furagine antimicrobienne (deux fois par jour, un comprimé), la nuit (suppositoires d’indométacine, et en ambulance contre la douleur), deux comprimés de shpy.

Cystite virale

La cystite virale est toujours traitée avec des médicaments antiviraux. Le type de médicament dépend du virus qui a provoqué l'inflammation. Si la cystite chez un patient adulte a été provoquée par le virus de l’herpès simplex, le médecin peut prescrire un traitement hebdomadaire du médicament antiviral acyclovir 500 mg 5 fois par jour. Vous pouvez également prendre 500 mg de valacyclovir deux fois par jour pendant 5 à 10 jours. Pour les personnes ayant un taux de filtration glomérulaire réduit, la posologie peut être modifiée.

Parfois, pour le traitement de la cystite hémorragique causée par un cytomégalovirus ou un adénovirus, le ganciclovir ou le Vidarabin est prescrit. Une alternative au gantsislovir est un médicament à usage oral - le valganciclovir. Dans d’autres cas, le médecin peut vous prescrire un antiviral viferon (gel, pommade ou suppositoires).

Chlamydia

Le schéma thérapeutique pour la cystite causée par la chlamydia comprend les médicaments suivants:

  • Doxycycline (100 mg deux fois par jour pendant une semaine);
  • Érythromycine (0,5 g 4 fois par jour pendant 7 jours);
  • Azithromycine (une fois 1 g);
  • Fluoroquinolones (par exemple, ofloxacine, 300 mg deux fois par jour, 7 jours).

Pour le traitement de la cystite d’étiologie à Chlamydia chez la femme enceinte, utilisez généralement l’érythromycine, l’azithromycine et l’amoxicilline, qui figurent sur la liste des antibiotiques dits sans danger pour les femmes en situation.

Mycobactérienne

La cystite causée par le mycoplasme est traitée en fonction de l’état du système immunitaire du patient. La pharmacothérapie standard peut ressembler à ceci:

  • L'isoniazide (300 mg par jour);
  • Rifampine (600 mg par jour);
  • Pyrazinamide (2 g par jour);
  • Ethambutol (dose quotidienne: 15 mg par 1 kg de poids corporel).

Le médecin peut également vous prescrire de la streptomycine (0,75 à 1 g), de l'éthionamide (1 g) ou un médicament du groupe des fluoroquinolones. Le schéma thérapeutique est ajusté en fonction de la sensibilité du corps aux médicaments.

Fongique

Cette forme de maladie est le plus souvent une cystite et un muguet «deux en un», raison pour laquelle on l'appelle souvent cystite à candidose. La maladie est traitée avec des médicaments antifongiques à usage oral, des suppositoires vaginaux et des pommades. Le schéma classique: prendre 1 comprimé de Nystatin deux fois par jour. Sinon, Miconorm: prenez 1 comprimé le troisième jour de traitement et le lendemain de la fin du traitement par antibiotiques.

Si le fluconazole ou un autre agent antifongique ne fonctionne pas, utilisez une irrigation (lavage de la vessie) à l'aide d'amphotéricine B (50 µg / ml pendant 5 jours). Ce médicament peut être administré par voie intraveineuse.

À propos, la cystite à candidose ne répond souvent pas aux médicaments du groupe azole, en particulier si le patient a déjà subi un traitement antifongique. Dans ce cas, l'alternative peut être les échinocandines (Micafungin, Caspofungin), qui représentent une nouvelle classe de médicaments contre les champignons.

Parasite

Cette forme de cystite sous nos latitudes est un phénomène rare. La cause de la maladie est généralement le schistosome, un parasite commun dans les eaux d'Afrique et d'Asie centrale. La cystite parasite est traitée avec l'utilisation du médicament Praziquantel. Une dose unique de 40 mg par kilogramme de poids du patient. Pendant une journée, vous devez prendre deux doses. Ce schéma thérapeutique donne un résultat positif dans 8 cas sur 10.

Forme courante de cystite

Si le traitement n'a pas été instauré dès les premiers symptômes de la maladie, une nouvelle génération d'antibiotiques à large spectre d'action a été prescrite au patient. Cela peut être la doxycycline, la céphalexine, la norfloxacine ou des médicaments plus récents. Mais la nomination n'est possible qu'après détermination en laboratoire du type d'agent pathogène.

Si, au moment d'aller chez le médecin, l'infection dans le corps a acquis un caractère progressif, que l'incontinence urinaire ou d'autres complications sont apparues, un traitement complexe est prescrit. Programme de traitement approximatif:

  • Furamag (50 mg deux fois par jour, 7 jours);
  • Zyromin (500 mg, 1 comprimé au déjeuner, 3 jours);
  • Secnidox (2 comprimés simultanément le 8ème jour de traitement);
  • Diclofénac (suppositoires rectaux, 10 jours).

Un traitement complet peut être complété par des tisanes anti-inflammatoires (camomille, calendula, millepertuis et autres). En outre, les diurétiques et la consommation excessive d'alcool sont prescrits pour toutes les formes de maladie afin d'accélérer l'excrétion de l'infection par l'urine.

Contre-indications

Même en connaissant le type de médicaments et un programme de traitement exemplaire pour une forme de cystite, il est strictement interdit de s’auto-traiter. Premièrement, le médicament le plus approprié du groupe est déterminé en fonction des résultats des tests de laboratoire. Deuxièmement, la plupart des médicaments présentent des contre-indications, des effets secondaires et une incompatibilité avec certains autres médicaments. Un mauvais choix peut entraîner des complications telles que des allergies, une intoxication, des saignements, une perturbation du foie, des reins ou de l'estomac. Pour les femmes enceintes, un médicament mal choisi constitue une menace pour le bébé ou provoque une naissance prématurée. L'utilisation de nombreux médicaments est strictement interdite en début de grossesse (au cours du premier trimestre). Avec une extrême prudence, choisissez les médicaments les moins "inoffensifs" pour les enfants, les personnes âgées, les personnes souffrant d'insuffisance rénale chronique ou du foie, avec allaitement (la "chimie" pénètre dans le lait maternel).

Le choix des antibiotiques doit toujours être considéré avec soin, car ils suppriment non seulement la microflore pathogène mais également la microflore saine du corps, affaiblissent le système immunitaire. Mais il est nécessaire de comprendre que les plantes médicinales sont qualifiées de sûres, mais en réalité, elles ne sont pas aussi inoffensives que le pensent certains patients: si elles ne respectent pas les règles d'administration, elles peuvent provoquer des allergies et d'autres effets indésirables graves. Par exemple, si le même médicament ne contient pratiquement aucune contre-indication et qu'il est prescrit même aux femmes enceintes et à l'allaitement, la populaire ciproflaksatsin et la nitrofuratoine sont strictement interdites aux patientes "vulnérables".

La chirurgie

Quelle que soit l'efficacité des médicaments modernes contre différents types de cystite, il existe des cas cliniques où l'on ne peut pas se débarrasser de la maladie avec des pilules seules. Et puis les chirurgiens viennent à la rescousse. Parfois, la méthode opératoire est le seul moyen de guérir la cystite infectieuse ou non infectieuse.

Le traitement chirurgical de la cystite féminine est le plus souvent utilisé si la maladie est de nature post-coïtale (exacerbée après un rapport sexuel) ou lorsque l'ouverture externe de l'urètre est trop basse et que E. coli tombe facilement dans les voies urinaires. Dans de telles situations, il aide en chirurgie plastique reconstructive (transposition de l'ouverture externe du canal urinaire), au cours de laquelle l'urètre est déplacé un peu plus haut à partir de l'entrée vaginale. Cela empêche la pénétration de bactéries lors des rapports sexuels ou des procédures d’hygiène.

La cystite masculine est traitée chirurgicalement dans plusieurs cas. En cas de sclérose de nature cicatricielle, une déformation du col de la vessie ou un rétrécissement persistant de l'urètre chez un patient. Le plus souvent, cette méthode est utilisée en présence d'un adénome de la prostate.

La cystite cervicale nécessite une intervention chirurgicale plus complexe, qui est effectuée directement sur la vessie. La procédure consiste à retirer la membrane muqueuse endommagée de l'organe. L'opération est réalisée dans la région du col de la vessie par ablation au laser, électrocoagulation ou résection transurétrale. On a recours à cette méthode de traitement en cas de cystite tuberculeuse, ainsi que pour le traitement d'une maladie d'étiologie parasitaire (si les comprimés ne donnent pas le résultat souhaité). En cas de cystite gangréneuse, les parties affectées de l'organe sont retirées pendant l'opération et, en cas de gangrène totale, toute la vessie est retirée.

Physiothérapie

Les méthodes de physiothérapie sont généralement utilisées pour le traitement de la cystite chronique. Dans de nombreux cas, les procédures sont réalisées sur le fond de la pharmacothérapie avec l'utilisation d'antibiotiques, d'uroseptiques, d'hormones, de préparations non stéroïdiennes, d'enzymes et de vitamines. Il existe un large éventail de procédures physiothérapeutiques pour le traitement d'une vessie enflammée. Quelle méthode convient au patient, ne peut être déterminée que par le médecin traitant, puis oriente le patient vers un sanatorium ou vers une procédure physique en clinique.

Les procédures suivantes peuvent être proposées aux patients atteints de cystite dans les hôpitaux, les cliniques spécialisées et les sanatoriums:

L'électrophorèse est un choc électrique avec l'utilisation de médicaments. La procédure permet d’accélérer la «délivrance» de la substance active à l’organe malade. Attribuer, lorsqu'il est nécessaire de réduire l'inflammation, calmer la vessie, soulager l'enflure, détruire les agents pathogènes.

L'essence de la thérapie magnétique est l'effet d'un champ magnétique sur l'organe enflammé. Il est utilisé avec succès pour traiter la cystite chez les hommes et les femmes. Au cours de la procédure, les bactéries et les virus sont détruits.

La thérapie par induction consiste à chauffer la vessie avec des impulsions électriques. La procédure aide à dilater les vaisseaux sanguins, à accélérer le flux sanguin et à restaurer le système urinaire.

La magnétophorèse se fait uniquement sur ordonnance du médecin. La procédure rappelle l'électrophorèse, mais le champ magnétique affecte directement les zones endommagées de la membrane muqueuse de la vessie.

EHF est synonyme de thérapie extrêmement haute fréquence. Au cours de cette procédure, la vessie ressent l'influence d'un champ électromagnétique, ce qui réduit la douleur et l'inflammation, ainsi que les virus et les bactéries meurent.

Les ultrasons avec l'utilisation de hautes fréquences dans le traitement anti-cystite sont utiles pour aider à détruire les agents pathogènes, soigner l'inflammation, améliorer le flux sanguin. À propos, l'UHF est une procédure universelle pour divers types d'inflammations.

L'hyperthermie est l'effet sur la vessie enflammée à l'aide d'appareils de chimiothérapie et de radiothérapie. Comme la plupart des autres traitements de physiothérapie, il entraîne la destruction des bactéries, améliore la circulation sanguine et traite les inflammations.

La thérapie physique au laser restaure la structure des tissus endommagés, soulage la douleur et l’enflure, accélère le processus de récupération.

L'hirudothérapie est un traitement avec des sangsues. Cette procédure peut être prescrite au patient en complément des médicaments et d’autres méthodes de traitement physiothérapeutiques. On croit que les sangsues sécrètent dans le sang du patient une substance qui stoppe l'inflammation et détruit l'infection dans le corps.

En outre, pour le traitement de la cystite, les physiothérapeutes utilisent:

  • thermothérapie (applications thermiques d'ozokérite et de paraffine fondue, détend les muscles);
  • irradiation infrarouge (soulage les spasmes);
  • vibrothérapie (courant à basse fréquence; a un effet anesthésique);
  • pélothérapie (traitement avec de la boue; améliore l’état de la vessie);
  • diadémothérapie (le diadème recouvre la région lombaire; soulage la douleur);
  • Suf-irradiation (blocage de la douleur);
  • thérapie par amplipulse (restaure le tonus de la vessie);
  • bains minéraux sessiles (iode-brome, chlorure de sodium, rhodon).

Médecine alternative

Phytothérapie C'est l'alternative la plus populaire au traitement de la toxicomanie. En ce qui concerne la cystite, les médecins eux-mêmes recommandent souvent aux patients de prendre des médicaments à base de plantes. Dans la médecine traditionnelle, les plantes médicinales, certaines céréales et baies depuis l'Antiquité ont été utilisées pour éliminer les symptômes d'une vessie enflammée. Mais ici, il est nécessaire de faire une petite remarque. Les chercheurs disent qu'il y a plusieurs siècles, les organismes humains réagissaient mieux aux médicaments naturels. L'homme moderne, habitué à la pharmacie "chimie", sur le phyto-moyen "répond" pire. Pendant ce temps, pour le traitement de la cystite, les herboristes proposent aujourd'hui des infusions, des décoctions, des teintures et des thés de baies de busserole, de feuilles de bouleau, de prêle, de graines de plantain, de graines de lin et d'aneth, de racine de réglisse, de feuilles de cassis et de cassis Althea, calamus calamus, airelles rouges, baies de sureau noir, millepertuis, calendula, tilleul, mûres blanches. Mais on considère que le meilleur remède naturel est le jus de canneberge. Les chercheurs ont prouvé que les baies contiennent des substances à effet bactéricide et anti-inflammatoire. Les personnes qui boivent des boissons à la canneberge développent une cystite plus rapidement.

Aromathérapie. Aux premiers signes de cystite, il est conseillé aux promoteurs de traitements aux huiles essentielles de recourir aux senteurs d'anis, de bergamote, d'origan, d'épicéa, de cèdre, de cyprès, de pin, de lavande, d'encens, de lime, de genévrier, de myrte, de santal, de thym, de fenouil, de fenouil, d'eucalyptus, de sage. Les meilleures aides pour les attaques douloureuses sont la bergamote, la lavande, l'eucalyptus et l'arbre à thé.

La recette d'un mélange thérapeutique: 10 gouttes de lavande, 8 gouttes de bergamote, 5 gouttes d'eucalyptus, 3 gouttes d'arbre à thé. Le mélange peut être ajouté à des bains, à des compresses, mélangé à l'huile de base et légèrement appliqué sur le bas-ventre.

Apithérapie. C'est un traitement apicole. L'un des médicaments les plus populaires contre les mictions douloureuses et la douleur dans le bas-ventre est la perfusion d'herbes et de propolis. Il est conseillé aux apitherapistes de préparer un mélange de 40 g de plantain, 30 g de racines de Potentilla et la même quantité de prêle. 2 cuillères à soupe du mélange versez 500 ml d'eau bouillante, et après 3 heures, filtrer. Dans un demi-verre de bouillon, ajoutez 20 à 30 gouttes de teinture à l'alcool à la propolis (20%). Prendre une demi-heure avant les repas. Le miel de bouleau, d’ortie et de camomille est également utile dans la cystite. Ce médicament sucré est conseillé de prendre une cuillère à café trois fois par jour. Certains recommandent avant de boire du miel de boire 1 cuillère à café de jus d'aloès.

L'hydrothérapie est basée sur un traitement à l'aide d'eau. Avec la cystite, l’essence de l’hydrothérapie réside dans les bains thérapeutiques. Vous pouvez les faire à partir de paille d'avoine. Pour ce faire, un pot de 10 litres est rempli d'un tiers de paille, versé vers le haut avec de l'eau, rôti à feu doux pendant 30 minutes, filtré dans un bain en une heure. En plus de l'avoine, pour le bouillon, vous pouvez prendre des branches de pin, des cônes de sapin, de la queue de cheval, de l'origan, des feuilles de cassis, du violet tricolore, du thym, de l'eucalyptus, du calendula, de la renouée, de la célandine. Les bouillons peuvent être utilisés pour les sièges et les bains de pieds. Ce type de traitement est interdit en période aiguë de la maladie, pendant la grossesse ou en présence de sang dans les urines.

Homéopathie Les médicaments homéopathiques pour le traitement de la cystite ont leurs avantages et leurs inconvénients. L'avantage indiscutable de la thérapie est la sécurité. Ces médicaments conviennent même aux mères allaitantes, aux femmes enceintes et aux enfants. Mais de cette méthode de traitement ne devrait pas être attendu une action rapide. Moins les remèdes homéopathiques - effet lent. Ils ne commencent à agir que lorsque la substance s'est accumulée dans le corps en quantité suffisante. Par conséquent, les fonds de ce groupe ne constituent pas une aide urgente pour la cystite. Ils sont utilisés pour éviter la récurrence de la cystite chronique. Pour ces fins sont les mieux adaptés:

  • Acide nitrique;
  • Aconite
  • Apis;
  • Argentum nitricum;
  • Arnica;
  • Belladonna;
  • Berberis;
  • CapsicDulcamaraum;
  • Mercurius corrosivus;
  • Pulsatilla;
  • Sépia;
  • Staphysagria;
  • Thuja et autres.

La fongothérapie. C'est l'un des types les plus anciens de médecines alternatives, basé sur le traitement des champignons. Si vous êtes tourmenté par une cystite bactérienne ou d’autres maladies du système urinaire, par une prostatite ou par des maladies de l’ovaire, les adeptes de la fongothérapie recommandent de boire des médicaments naturels à partir du champignon. On y prépare une teinture à base d'alcool médicinal (5 g de champignons séchés pour 200 ml de vodka) ou une infusion aqueuse (1 c. À thé. De matières premières broyées par 1 tasse d'eau bouillante). Teinture à l'alcool prendre 1 cuillère à café chaque matin pendant 2 semaines, infusion d'eau - une troisième tasse trois fois par jour.

Acupuncture En culture orientale, l'acupression et l'acupuncture constituent un traitement courant de la cystite, en particulier chronique et interstitielle. Le traitement vise à normaliser les systèmes nerveux et endocrinien et à renforcer le système immunitaire. L'impact sur certaines terminaisons nerveuses aide à normaliser la miction et à éliminer la douleur. L'acupuncture régule les glandes surrénales: stimule la libération d'hormones ayant des effets anti-inflammatoires.

Autres traitements. De nombreuses femmes ont laissé des critiques élogieuses sur les bains de térébenthine qui les ont aidées à se débarrasser de la cystite. En guise d'alternative au traitement de l'inflammation dans le système urinaire, certains suggèrent la thalassothérapie - traitement par la mer et le climat marin. Mais il est important de savoir que cette méthode est contre-indiquée en cas d'allergie à l'iode, dans la phase aiguë de la maladie, en présence de tumeurs malignes, dans le contexte de fièvre. Certains ont recours à la lithothérapie ou à la thérapie par les pierres (traitement des pierres). Et comme les partisans de l’Ayurveda ont tendance à rechercher les causes psychosomatiques de la cystite, il est donc recommandé de commencer le traitement en rétablissant l’état émotionnel. Ils disent que l'inflammation de la vessie affecte généralement les personnes qui se sentent humiliées ou déçues.

Comment soulager la douleur

Le traitement symptomatique de la cystite vise principalement à soulager la douleur. Mais l'anesthésie n'est qu'une partie de la thérapie complexe. Une sensation douloureuse dans la cystite n'est pas la maladie elle-même, mais un signe que quelque chose ne va pas avec la vessie. Pendant ce temps, les anti-inflammatoires non stéroïdiens prescrits pour la cystite ont un spectre d’action plus large que le simple retrait du spasme. Les médicaments de ce groupe arrêtent le processus inflammatoire dans le corps. Une étude scientifique a prouvé l'efficacité du traitement par l'ibuprofène, un anti-inflammatoire non stéroïdien, chez 6 patients sur 10 atteints de cystite non compliquée. Par conséquent, il est conseillé à de nombreux médecins du premier jour de la maladie (simple ou première attaque dans la vie) de prendre des AINS et de penser ensuite à un traitement par antibiotiques à large spectre. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens bloquent les prostaglandines dans le corps - des substances qui activent l'inflammation, c'est-à-dire arrêtent le processus inflammatoire. Les mêmes médicaments soulagent les spasmes, les gonflements et les troubles de la circulation sanguine. Mais il n'est pas recommandé de prendre des médicaments pendant une longue période, car ils ont des effets secondaires.

Il est utile de savoir que tous les anti-inflammatoires n'ont pas le même pouvoir d'action. Selon la composition chimique de leur activité peut varier. Par exemple, l’indométacine a le maximum d’effet anti-inflammatoire, le minimum - l’aspirine et l’ibuprofène. Si nous parlons de la capacité d’éliminer la douleur, les principaux médicaments de ce groupe sont le kétorolac et le kétoprofène, la douleur est le pire: l’ibuprofène et le naproxène. Parmi la liste des PVNS, l’indométhacine et le kétoprofène sont les plus dangereux pour le système digestif, le diclofénac, l’ibuprofène, le méloxicam, le nimésulide et le célécoxib étant les moins risqués.

Pour soulager une attaque à la maison, vous pouvez prendre des comprimés antispasmodiques. Si la douleur est sévère et nécessite une élimination rapide, utilisez des injections contenant de la drotavérine, de la papavérine, du benciclan et du bendazole.

Ce que le docteur traite

Lorsque les symptômes d'inflammation de la vessie apparaissent, de nombreux patients se posent des questions: «À qui dois-je m'adresser?», «Quel médecin traite la cystite?». La réponse est sans équivoque: l'urologue, puisque c'est l'urologie qui traite de l'étiologie, de la pathogenèse, du diagnostic et du traitement des organes urinaires. L'opinion erronée est largement répandue que l'urologue est un médecin de sexe masculin. Ainsi, avec leur maladie, beaucoup de filles et de femmes sont habituées à consulter un gynécologue, en particulier si un écoulement jaune apparaît sur le fond de la maladie. Si le mauvais état de santé est dû à des raisons non gynécologiques, le gynécologue doit alors diriger le patient vers un urologue spécialisé, plus au fait des moyens de traiter l'infection dans le système urinaire. Et la meilleure chose à retenir est qu’il existe certaines normes dans le domaine des soins de santé: en cas de problème de santé, le patient doit s’adresser au préalable à un thérapeute local et il dirigera son patient vers un spécialiste.

Ne tardez pas avec une visite chez le médecin. La cystite est une maladie qui peut être traitée. Plus tôt le patient demande de l'aide, plus il a de chances de retrouver rapidement la santé. Un traitement précoce peut aider à prévenir la cystite chronique et les complications possibles. Mais seul un spécialiste peut choisir correctement les moyens permettant de traiter efficacement la maladie.